Bahreïn

Partager

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (20/07/2021)

Du fait de la circulation du virus de COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs pour d’une part, vérifier si le déplacement à destination ou en provenance du pays envisagé est soumis au régime des motifs impérieux, d’autre part, respecter les mesures sanitaires mises en place à l’entrée sur le territoire français.

Entrée sur le territoire bahreïnien - Quarantaine

Pour les passagers en provenance de / ayant transité par les pays placés sur liste rouge par Bahreïn :

Les passagers en provenance de / ayant transité par les pays de la liste rouge de Bahreïn, à savoir l’Inde, le Pakistan, le Sri Lanka, le Vietnam, le Bangladesh, le Népal, le Mozambique, Myanmar, le Zimbabwe, la Mongolie, la Namibie, le Mexique, la Tunisie, l’Iran, l’Afrique du Sud, l’Indonésie, l’Irak, les Philippines, la Malaisie, le Panama, l’Ouganda et la République dominicaine, n’ont plus accès au territoire bahreïnien, sauf s’ils sont résidents à Bahreïn ou Bahreïniens.

Les passagers éligibles à l’entrée sur le territoire bahreïnien, en provenance de / ayant transité par les pays placés sur liste rouge par Bahreïn doivent présenter à leur arrivée un certificat de test PCR négatif contenant un QR code, datant de moins de 48 heures avant leur départ. Ils doivent aussi effectuer un nouveau test PCR à leur arrivée et au 10ème jour sur place. Ils font l’objet d’une mise en quarantaine de 10 jours.

A noter que des centres de quarantaine agréés par la National Health Regulatory Authority (NHRA) ont été mis en place. Les passagers ayant une adresse à Bahreïn, enregistrée à leur nom ou au nom d’un membre de leur famille immédiate, peuvent effectuer leur quarantaine de 10 jours à leur résidence. Les passagers âgés de 6 ans et moins sont exemptés de ces exigences.

Les exigences ci-dessus s’appliquent quel que soit le statut vaccinal du passager.

Passagers en provenance de pays non-inscrits sur la liste rouge de Bahreïn :

Les passagers en provenance d’autres pays peuvent être admis, sous conditions, sur le territoire bahreïnien. Les passagers doivent en effet présenter à leur arrivée un certificat de test PCR négatif contenant un QR code, datant de moins de 72 heures avant leur départ. Ils doivent aussi effectuer un nouveau test PCR à leur arrivée et au 10ème jour sur place. Ils font l’objet d’une mise en quarantaine de 10 jours.

Les exceptions suivantes s’appliquent aux passagers éligibles à l’entrée sur le territoire bahreïnien en provenance de pays non-inscrits sur la liste rouge :

  • Les passagers entièrement vaccinés avec des certificats délivrés par les autorités sanitaires du Royaume de Bahreïn, un certificat délivré par un pays dont le certificat de vaccination est approuvé par le ministère de la Santé de Bahreïn, ou les pays avec lesquels Bahreïn a signé des accords de reconnaissance mutuelle n’ont pas besoin de présenter un test PCR à leur départ, ou d’effectuer une quarantaine. Les passagers sont néanmoins tenus de se soumettre à des tests à leur arrivée et au 10e jour de leur séjour à Bahreïn.
  • Les passagers entièrement vaccinés avec des certificats de vaccination valides délivrés aux États-Unis, au Royaume-Uni, dans l’Union européenne, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Corée du Sud, au Japon et à Singapour, sont exclus des exigences de quarantaine. Les passagers sont néanmoins tenus de se soumettre à des tests 72 heures avant leur départ, à leur arrivée et au 10e jour de leur séjour à Bahreïn.

Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics. Toute violation de cette mesure expose son auteur à l’application des sanctions prévues par la législation en vigueur (sanction pécuniaire pouvant être assortie d’une peine d’emprisonnement).

Le non-respect des procédures mises en place par les services locaux de santé peut entraîner des sanctions : paiement d’une amende, voire une peine d’emprisonnement, dans les cas les plus graves d’infraction.

Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat (29/03/2021)

Pour rappel, comme indiqué dans l’alerte générale, publiée le 29 octobre 2020, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale.

Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs.

Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Risque terroriste régional

La menace terroriste à Bahreïn est relativement peu élevée mais le contexte régional doit inciter à se tenir informé, et à adopter un comportement prudent et vigilant.

Situation régionale

La montée des tensions régionales peut avoir des répercussions sur la situation à Bahreïn. L’évolution de la situation dans la région doit faire l’objet d’une attention constante et soutenue.

Manifestations

La situation sociale et politique dans l’archipel est apaisée, en particulier depuis les évènements liés au mouvement du Printemps arabe de 2011. Pour autant, des situations de tension locale ou régionale peuvent subvenir et donner lieu à des rassemblements.

Bien que les Français ne soient pas pris à partie, il convient d’être vigilant et de se tenir à distance de ces rassemblements qui peuvent prendre forme à l’occasion de la survenue d’une tension ou lors de la célébration d’évènements politiques ou religieux (période d’élections, anniversaire du soulèvement de février 2011, fêtes de l’Ashoora par exemple).
Ces rassemblements peuvent générer des difficultés de circulation, notamment dans l’après-midi et en soirée. Ils se tiennent pour l’essentiel près des axes de circulation (Budaiya Highway, à l’ouest de Manama) et des localités de Diraz, Saar et Sitra.
En cas d’incident ou de tension particulières, des heurts entre manifestants et forces de l’ordre ne sont pas à exclure.

Certains quartiers de la capitale Manama et de l’île de Muharraq peuvent également faire l’objet de rassemblements ponctuels.

Dans la mesure du possible, les manifestations annoncées sont indiquées sur le site de l’ambassade de France à Bahreïn.

Zones de vigilance

L’intégralité du pays est classé en zone de vigilance renforcée.
L’accès à l’extrême sud de l’île est interdit (zone militaire). Il est défendu d’emprunter les routes signalées par un panneau "private road".

Recommandations générales

Il est indispensable d’avoir sur soi un document d’identité. En cas de contrôle, l’absence de pièce d’identité peut entraîner le paiement d’une amende importante.
La société bahreïnienne est tolérante mais il est recommandé de respecter les habitudes sociales et religieuses du pays (voir rubrique Infos utiles).

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Conditions d’entrée et de séjour

Les Français se rendant au Bahreïn doivent être en possession d’un passeport dont la validité dépasse de six mois la date de l’entrée dans le pays.

L’ambassade de Bahreïn à Paris ne délivre pas de visa.

Le séjour est soumis à la délivrance d’un visa qui peut être obtenu directement à l’arrivée à l’aéroport.

Deux durées de séjour sont proposées au choix du voyageur et contre paiement par carte bancaire : -* 15 jours, au tarif de 5 BHD (environ 11€) ;

  • 30 jours, au tarif de 25 BHD (environ 56€).

Le visa initial peut être prolongé à raison de 2 séjours supplémentaires de 30 jours chacun. La durée maximale de séjour à Bahreïn est ainsi fixée à 90 jours consécutifs, délai au-delà duquel il est obligatoire de quitter le territoire. La prolongation du visa reste à l’appréciation de l’autorité bahreïnienne.

Il est également possible d’obtenir un visa préalablement au voyage (e-visa), sur le site internet du ministère de l’Intérieur bahreïnien.

L’autorité bahreïnienne reste seule décisionnaire et peut refuser l’accès au territoire à tout voyageur et pour tout motif. Le voyageur se doit alors de repartir dans les meilleurs délais.

Conditions d’entrée des journalistes et des représentants d’ONG :

  • Journalistes : la venue de journalistes étrangers à Bahreïn, à des fins professionnelles, est subordonnée à l’obtention d’une accréditation qui doit être sollicitée suffisamment à l’avance auprès de l’Autorité de régulation de l’information. La demande doit être formulée directement auprès des autorités bahreïniennes avant le départ (voir formulaire également téléchargeable via le site Internet de l’ambassade de France à la rubrique « Venir à Bahreïn/Accréditation des journalistes français »). Faute d’accréditation, l’entrée sur le territoire peut ne pas être accordée.
  • Représentants d’ONG : l’entrée sur le territoire bahreïnien de représentants d’ONG venant dans le cadre de leurs activités doit faire l’objet d’une demande de visa préalable auprès du consulat du Bahreïn du pays de résidence.

Réglementation douanière

Les bagages des voyageurs arrivant ou en transit à Bahreïn peuvent être fouillés. En cas de découverte de produits illicites, les contrevenants s’exposent à une amende, voire à une arrestation pouvant donner lieu ensuite à une peine de prison ferme.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Ces indications ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes, mais les frais relatifs aux soins doivent être réglés immédiatement. Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation,etc.) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade ou les consulats généraux de France sur place.

Recommandations pour la santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de sa état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consulter éventuellement son dentiste avant le départ.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consulter la fiche Infos pratiques.

Vaccinations

  • Aucune vaccination n’est obligatoire n’est obligatoire pour se rendre et séjourner à Bahreïn mais il est recommandé d’être à jour dans les vaccinations habituelles mais aussi celles liées à toutes les zones géographiques visitées, en particulier diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), et rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant. La vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde, la méningite et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.

Risques sanitaires

Coronavirus MERS-CoV

Les coronavirus sont une vaste famille de virus susceptibles de provoquer un large éventail de maladies chez l’homme, qui vont du rhume banal jusqu’à une atteinte respiratoire sévère. La présentation la plus fréquente associe de la fièvre et une infection pulmonaire.

Concernant le Mers CoV, il n’existe pas de vaccin ; Les mesures classiques d’hygiène sont recommandées pour limiter les risques de transmission, en particulier le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique. Il convient également, dans la mesure du possible, d’éviter les contacts avec les animaux, les foules et grands rassemblements, ainsi qu’un contact rapproché avec des personnes malades. Éviter tout contact avec les animaux, en particulier avec les chameaux et les dromadaires. Il est très fortement déconseillé de consommer de la viande de chameau ou du lait de chamelle.

Sur place, en cas de forte fièvre, de toux et/ou de difficultés respiratoires, consulter un médecin sans délai. En cas de fièvre ou de symptômes respiratoires dans les jours qui suivent le retour en France, appeler le Centre 15 (téléphone : 15) en signalant son voyage.

Pour toute information complémentaire, consulter la page Coronavirus MERS-CoV ainsi que les sites internet du ministère français en charge de la santé et de l’Organisation mondiale de la Santé.

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs. Ils imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Des précautions d’usage pour se préserver des contaminations sont recommandées (cf. hygiène alimentaire).

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples

  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) et ne pas caresser les animaux rencontrés ;
  • Veiller à sa sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues) ;

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Eviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ;
  • Il est préférable de ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant).

Infos utiles

Transport

Infrastructure routière

Le réseau est bien entretenu et la signalisation routière est de bonne qualité. La vitesse est limitée à 50 km/h en ville et à 120 km/h sur les autoroutes.

Tout conducteur doit être en possession d’un permis de conduire en cours de validité : permis de conduire international pour un séjour inférieur à 90 jours ; permis de conduire bahreïnien pour un séjour supérieur à 90 jours (qui suppose la délivrance préalable d’une carte d’identité, dite CPR (Central Population Registry) et d’un permis de résidence).

En cas d’accident, l’intervention de la police est systématique. Le véhicule ne doit pas être déplacé et il est nécessaire de téléphoner au « Traffic Department » (+973 17 688 888) ou à Police Secours au 999.

Législation locale

Alcool

La consommation d’alcool est admise dans la sphère privée (logement) ainsi que dans les restaurants autorisés, principalement ceux des hôtels. La consommation d’alcool en public n’est pas autorisée, a fortiori au volant. Les contrevenants, qui sont conduits au poste de police et comparaissent immédiatement devant le juge, s’exposent au paiement systématique d’une amende, voire à une peine d’emprisonnement.

Stupéfiants

La possession et la consommation de stupéfiants sont sévèrement punies.

Us et coutumes

La constitution bahreïnienne dispose que l’islam est la religion d’Etat et que la charia est l’une des sources du droit, tout en garantissant la liberté de croyance. La majorité de la population est musulmane.

Il est recommandé d’adopter une attitude respectueuse des usages locaux et de garder à l’esprit que les différences culturelles peuvent susciter une interprétation erronée de certains comportements. Il convient de respecter les lieux de culte et d’éviter de tenir des propos irrespectueux sur la religion en général et l’islam en particulier.

En règle générale, une tenue vestimentaire décente est recommandée. Dans les lieux de culte, les épaules et les jambes doivent être couvertes. Les femmes doivent également se couvrir la tête.

Durant la période du Ramadan, il est interdit de manger, boire et fumer en public, même en voiture, du lever du jour au coucher du soleil.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

L’ambassade de Bahreïn à Paris ne délivre pas de visa.

Il convient de se reporter à la rubrique voyages d’affaire du ministère bahreïnien de l’Intérieur et de vérifier les conditions qui peuvent s’appliquer à certaines catégories particulières de voyage et séjour d’affaires.

Site Internet du ministère bahreïnien des Affaires étrangères.

Réseaux de télécommunications

L’état des réseaux de télécommunications est excellent sur l’ensemble du territoire, via les trois opérateurs que sont « Batelco », « STC » et « Zain », auprès desquels il est possible de souscrire un forfait pour des courts séjours.

Le principe de l’itinérance en téléphonie mobile étant souvent proposé à des tarifs élevés, il est possible de recourir, à Bahreïn, pour un coût relativement faible, à une formule prépayée prévoyant une certaine quantité de données mobiles, à laquelle s’ajoute une durée d’appels gratuits vers d’autres opérateurs locaux.

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Bahreïn.

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Service économique de Bahreïn
Ambassade de France
P.O. Box 10487
Manama
BAHREIN
Tél. : +973 17 29 86 56
Courriel : manama chez dgtresor.gouv.fr
Site Internet

Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

Bureau Business France Riyad
Près de l’Ambassade de France en Arabie Saoudite
Diplomatic Quarter, PO BOX 94367 - RIYAD 11693
Courriel : riyad chez businessfrance.fr

Site Internet

Pascal ROGER (Directeur de zone)

CCEF

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Président de section : M. Jacques MICHEL
Site Internet

CCI

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises à l’international sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32 000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

Chambre de commerce et d’industrie française à Bahreïn (FCCIB)
Courriel : admin chez fccib.net

Sopexa

Spécialiste des marchés alimentaires, Sopexa est une entreprise internationale de marketing et de communication dont une agence est située au Moyen-Orient.
Site Internet

FMI

Site Internet en anglais