Bahamas

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Sécurité

Avertissement

Les Français qui se rendent au Bahamas sont responsables de leur propre sécurité. Ils sont invités à s’assurer qu’ils disposent de moyens nécessaires en cas de crise (vérifier les termes des contrats d’assurance, s’assurer de disposer des moyens financiers nécessaires pour couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation ou d’évacuation).

En cas d’incident grave dans le pays pendant votre séjour, pensez à rassurer vos proches.

Le Consulat général de France à Miami est compétent pour les Français résidents ou de passage aux Bahamas.

Le Consulat général de France à Miami peut être joint au +1 305 403 41 50 aux heures ouvrables et au +1 786 390 55 39 en dehors des horaires d’ouverture.

En l’absence de représentation diplomatique sur place, les Français peuvent contacter le consul honoraire au +1 242 424 86 29 ou à honconsulfrance chez ymail.com.

Risques encourus et recommandations associées

Risque climatique

Les Bahamas peuvent être touchées par des ouragans. La saison s’étend généralement de début juin à fin novembre. Lors de cette période, il est recommandé de vérifier les prévisions météorologiques avant le départ et, en cas d’alerte, de reporter son voyage autant que possible. Lorsqu’un ouragan est prévu, le site internet du Consulat général de France à Miami actualise ses informations, ses recommandations et rappelle les coordonnées des correspondants sécurité des zones concernées. Il est également conseillé de consulter la fiche sur la conduite à tenir en cas d’ouragans.

Délinquance

Des actes de délinquance (vols, cambriolages), parfois violents, ont été rapportés dans les îles de Grand Bahama et de New Providence, principalement dans les villes de Freeport et Nassau.

Zones de vigilance

L’ensemble de l’archipel est en vigilance renforcée.

Recommandations générales

Il est recommandé de :
• Ne pas se déplacer avec des objets de valeur et d’importantes sommes d’argent.
• Garder ses documents de voyage (passeport, billets d’avion) en lieu sûr (coffre d’hôtel par exemple).
• Éviter de se déplacer de nuit dans certains quartiers de Nassau et Freeport qui ne sont pas habituellement fréquentés par les touristes.

Activités sportives à risque

L’exercice des sports nautiques est peu réglementé aux Bahamas. Des accidents de jet-ski, moto surf ou bateau à moteur se produisent chaque année. Il est recommandé de ne louer ce type d’équipements qu’auprès d’entreprises reconnues et disposant d’une assurance valide.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Un passeport valide six mois après la date de retour des Bahamas est nécessaire. En cas de non-respect de cette règle lors d’un transit par les États-Unis, l’embarquement sera systématiquement refusé par les compagnies aériennes.

Tout transfert ou transit par les États-Unis impose le respect des règles d’accès au territoire américain : détention d’un passeport électronique conforme aux exigences du programme d’exemption de visa ou visa préalable accordé par un consulat des États-Unis (voir fiche États-Unis).

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages. Il est conseillé de consulter suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre, le cas échéant, les rappels de vaccins.

AVANT LE DÉPART
Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevés à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation, etc.) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’État français.

Recommandations pour la santé

Consulter si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccinations international pour faire une évaluation de votre état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations.
Consulter éventuellement votre dentiste avant le départ.

Constituer votre pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risques de contrefaçon).
Pour plus d’informations, consulter la fiche Infos pratiques.

Vaccinations
  • Aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont recommandées ; s’assurer d’être à jour dans les vaccinations habituelles ainsi que celles liées à toutes les zones géographiques visitées ;
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée, ainsi que celle de la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant ;
  • En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
RISQUES SANITAIRES
Maladies transmises par les moustiques

Dengue

La transmission de la dengue est possible. Elle s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après). En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement.

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :

Zika

Des cas locaux de maladie à virus Zika ont été signalés par les autorités sanitaires locales aux Bahamas ainsi que dans toute la zone Caraïbe en 2016.
Cette maladie est transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés.

Les symptômes de la maladie sont généralement modérés (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, éruptions cutanées) et sont analogues à ceux observés au cours d’autres infections virales telles que la dengue. Toutefois, la survenue de complications graves telles que des cas de microcéphalies chez des nouveau-nés de femmes enceintes infectées par le virus et des complications neurologiques telles que des syndromes de Guillain Barré est attestée.

Il est notamment recommandé à tous :
• de respecter les mesures habituelles de prévention des piqûres de moustiques (cf. ci-dessus), tant la nuit que le jour ;
• de consulter un médecin, en cas de fièvre survenant pendant le voyage ou dans les semaines qui suivent le retour en France.

Il est conseillé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse de reporter leur voyage, et à défaut de respecter les mesures de prévention des piqûres de moustiques, d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant le voyage ou avec une personne ayant pu être infectée par le virus Zika.

En savoir plus :

1/ Risque de transmission par voie sexuelle : site du Haut conseil de la santé publique
2/ Dossier d’information sur la maladie à virus Zika (site du ministère en charge de la Santé)
3/ Recommandations pour les femmes enceintes (site du ministère en charge de la Santé)
4/ Recommandations pour la prévention des piqûres de moustiques

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs. Ils imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. hygiène alimentaire).

Infection par le virus VIH – MST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

QUELQUES RÈGLES SIMPLES
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés ;
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues).

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments, et surtout à leur bonne cuisson.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

PLAN DU SITE