Arménie

Partager

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Situation au Haut-Karabagh (15/12/2020)

Des affrontements ont eu lieu récemment au Haut-Karabagh.
Même si un cessez-le-feu est entré en vigueur le 10 novembre 2020, il est formellement déconseillé aux citoyens français de se rendre au Haut-Karabagh, ainsi que dans les territoires environnants. Aucune assistance consulaire française ne peut être apportée dans cette région.

Déplacements en Arménie (25/05/2021)

Les ressortissants français doivent éviter tout déplacement à proximité de la frontière avec l’Azerbaïdjan, notamment dans les secteurs où elle est en cours de délimitation.

Il est recommandé aux ressortissants français de faire preuve de la plus grande prudence dans leurs déplacements et d’éviter les zones de rassemblement et les manifestations.

Il est par ailleurs interdit de prendre des photographies et vidéos à proximité de toutes les zones frontalières du pays. L’utilisation de drones est soumise à autorisation des autorités locales sur l’ensemble du territoire.

Il est également conseillé de suivre les recommandations des autorités locales et de l’Ambassade de France en Arménie via son site internet et ses réseaux sociaux, et de rester joignable. Les ressortissants français peuvent signaler les situations d’urgence au +374 95 50 11 03.

L’attention des ressortissants français est également attirée sur le fait que certains médicaments sont considérés comme des produits stupéfiants par les autorités arméniennes et que les contrevenants s’exposent à des sanctions pénales. Le ministère arménien de la Santé propose un moteur de recherche permettant de vérifier la liste de médicaments interdits.

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (08/06/2021)

Du fait de la circulation du virus de COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs pour d’une part, vérifier si le déplacement à destination ou en provenance du pays envisagé est soumis au régime des motifs impérieux, d’autre part, respecter les mesures sanitaires mises en place à l’entrée sur le territoire français.

Les ressortissants français et les voyageurs en provenance de France sont autorisés à entrer sur le territoire arménien à condition de présenter un test PCR négatif effectué moins de 72 heures avant le départ.

Le justificatif du résultat du test devra être présenté en arménien, en russe ou en anglais.
Il est également possible de réaliser un test PCR à l’aéroport d’Erevan Zvarnots à la condition de s’auto-confiner jusqu’à l’obtention du résultat négatif du test PCR.
Le coût d’un test est à la charge de la personne arrivant sur le territoire.

Les personnes ayant reçu deux doses de vaccin contre la COVID-19 sont exemptées de présenter le résultat d’un test PCR à l’arrivée en Arménie. Toutefois, les compagnies aériennes peuvent exiger la présentation d’un test PCR négatif pour autoriser l’embarquement à bord.

Pour bénéficier de cette exemption, les voyageurs doivent :

  • présenter un certificat de vaccination contre la COVID-19 et avoir reçu au moins 2 injections, la dernière devant dater d’au moins 14 jours avant d’entrer dans le pays. Un certificat de vaccination n’est pas requis pour les enfants de moins de 1 an.
  • Le certificat de vaccination original doit être présenté en arménien, russe ou anglais et doit contenir les informations suivantes : contacts et nom du directeur de l’établissement médical où la vaccination a été effectuée ; nom, prénom, date de naissance et numéro de passeport de la personne vaccinée ; résultat du test, nom du vaccin et numéro de série, dates des première et deuxième injections, signature et sceau du directeur de l’établissement médical.

Pour les voyageurs enregistrés dans le système arménien ARMED, le certificat de vaccination peut être fourni via l’application mobile ArmedeHealth.

A l’arrivée sur le territoire arménien, les autorités peuvent également exiger un examen médical pour détecter le virus ou ses symptômes. Tout refus de passer les contrôles médicaux à l’arrivée, entraîne l’interdiction d’accès sur le territoire arménien. Une hospitalisation ou d’autres mesures restrictives sont appliquées en cas de présence de symptômes.

Afin de lutter contre la propagation de la pandémie, les autorités arméniennes ont également instauré les mesures suivantes :

  • le port d’un masque de protection est obligatoire dans tous les espaces publics, ouverts et fermés, sauf pour les enfants de moins de 6 ans et lors de la pratique d’une activité physique (vélo, course à pied) ;
  • les personnes souffrant de maladies respiratoires aiguës ainsi que d’insuffisance cardiaque chronique sont autorisées à ne pas porter de masque dans les espaces publics ouverts s’ils sont munis d’un certificat médical confirmant leur maladie ;
  • Toute personne se trouvant hors de son domicile devra être munie d’une pièce d’identité ;
  • la distanciation physique doit être respectée dans les espaces publics fermés ou ouverts ;
  • une prise de température est effectuée à l’entrée de la majorité des espaces publics fermés, qui sont tenus de signaler auprès du ministère de la Santé les personnes présentant des symptômes de maladies respiratoires ;
  • dans la mesure du possible, il est recommandé de recourir aux services en ligne pour effectuer ses démarches.

En cas de non-respect de ces règles, les contrevenants sont passibles d’une amende d’un montant minimum de 10 000 AMD (environ 16 euros).

Des restrictions particulières peuvent être appliquées aux entrées/sorties des villes et communes présentant un risque épidémiologique. En cas d’aggravation de la situation, de nouvelles restrictions pourraient être instaurées à tout moment.

Toute personne présentant des symptômes et/ou ayant été en contact avec une personne présentant les symptômes de la Covid-19 et/ou ayant voyagé dans un pays où des cas ont été recensés, notamment la France, doit contacter le numéro d’urgence mis en place par le ministère arménien de la santé : 00374 60 838300.

Pour toute difficulté, l’Ambassade de France en Arménie est joignable de préférence par courriel à l’adresse fslt.erevan-amba chez diplomatie.gouv.fr, en précisant les coordonnées complètes et le statut (résident ou Français de passage).

Les mesures adoptées par les autorités locales sont évolutives et le plus souvent d’application immédiate.
Il est conseillé de suivre les recommandations des autorités locales notamment sur les sites Facebook, MOH et NCDC du ministère arménien de la Santé, et de consulter le site Internet de l’Ambassade de France en Arménie.

Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat (29/03/2021)

Pour rappel, comme indiqué dans l’alerte générale, publiée le 29 octobre 2020, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale.

Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs.

Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Risque sismique

80 % du territoire arménien se trouve en zone de risque sismique. Il est recommandé de prendre connaissance des consignes applicables en cas de séisme ou de passage dans une zone sismique.

Le Centre de sismologie euro-méditerranéen (CSEM) diffuse des informations en temps réel sur tous les séismes significatifs enregistrés dans le monde :

En cas de séisme, il est conseillé aux voyageurs de rassurer leurs proches dès qu’ils en ont la possibilité.

Risques industriels et nucléaires

La centrale nucléaire de Metsamor est située à 30 km d’Erevan. Il est recommandé de prendre connaissance des consignes applicables en cas d’accident nucléaire.

Risques liés aux transports

Les accidents de la circulation restent une cause importante de mortalité en Arménie.

L’Arménie étant un pays montagneux, les axes routiers sont souvent sinueux ; la conduite peut être difficile et fatigante. Il convient de maintenir une vigilance constante au volant.

De nombreuses routes présentent un état dégradé et la présence de piétons ou d’animaux sur les routes peut constituer un danger supplémentaire. Il est recommandé d’éviter de conduire la nuit, notamment en dehors des villes, et de ne pas quitter les axes routiers principaux.

La liste des compagnies aériennes arméniennes interdites de survol dans l’Union Européenne est disponible sur le site de la Commission Européenne.

Terrorisme

Le risque terroriste est considéré comme faible par les autorités arméniennes. Toutefois, compte tenu du contexte régional, une attaque ne peut être écartée.

Zones de vigilance

Zones formellement déconseillées (en rouge)

Il est formellement déconseillé de se rendre dans les zones frontalières de l’Arménie avec l’Azerbaïdjan (y compris avec l’exclave azerbaïdjanaise du Nakhitchévan) en raison notamment de l’absence de délimitation de la frontière dans les régions de Gekharkunik, Vayots Dzor et du Syunik.
Il est également formellement déconseillé de se rendre à proximité de la frontière avec l’Iran.

Il n’est pas possible de se rendre en Azerbaïdjan depuis l’Arménie. Les personnes dont le passeport contient un « visa » pour le Haut-Karabagh (« Artsakh ») et/ou un tampon signalant un séjour au Haut-Karabagh ou dans l’une des régions d’Azerbaïdjan précédemment sous contrôle arménien sont interdites d’accès au territoire azerbaïdjanais. Les contrevenants s’exposent à une arrestation à leur arrivée sur le territoire azerbaïdjanais.

Plus généralement, il est formellement déconseillé de se rendre au Haut-Karabagh ainsi que dans les territoires environnants. Cette région ne fait pas partie de la circonscription consulaire de l’ambassade de France à Erevan et la protection consulaire ne peut y être assurée.

Le tronçon Idjevan – Noyemberian de la route M16 qui permet de se rendre en Géorgie traverse une zone faisant occasionnellement l’objet de tirs en provenance d’Azerbaïdjan. Il est recommandé aux voyageurs souhaitant circuler entre l’Arménie et la Géorgie d’emprunter des itinéraires alternatifs ou de privilégier la voie aérienne.

Zones de vigilance renforcée (en jaune)

Le reste du pays est placé en zone de vigilance renforcée.

Recommandations générales

De manière générale, il est recommandé de :

  • ne pas montrer de signes ostentatoires de richesse et de laisser tout objet de valeur ainsi que ses documents d’identité et de voyage dans un lieu sécurisé tels que les coffres d’hôtel (se munir de photocopies lors de ses déplacements).
  • privilégier les déplacements de jour, en voiture comme à pied.
  • quelques cas de harcèlement ou d’agressions sexuelles ayant été signalés, il est essentiel de faire preuve de prudence, particulièrement pour les femmes voyageant seules.
  • s’inscrire sur la plateforme Ariane afin d’être informé de toute évolution de la situation sécuritaire dans le pays.

Activités sportives à risque

Risques en montagne

L’Arménie est un pays montagneux qui attire de nombreux randonneurs. En raison de l’absence générale de sentiers balisés, il est recommandé de :

  • se faire accompagner par un guide professionnel local contacté par le biais d’agences de tourisme ;
  • indiquer au point de départ (hôtel ou chambre d’hôte) l’itinéraire précis envisagé et la durée prévisionnelle du parcours ;
  • se munir au préalable des coordonnées des secours les plus proches ;
  • se renseigner précisément en amont du séjour sur l’état de l’itinéraire envisagé afin de prévoir un équipement adapté au terrain et de faire preuve de prudence face au risque d’avalanche ou de chute de pierres.

Il est également conseillé d’être vigilant quant à la présence d’animaux sauvages (serpents venimeux, ours, loups…).

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée et de séjour

Visa

Les ressortissants français souhaitant séjourner moins de 6 mois en Arménie ne sont pas soumis à une obligation de visa. L’entrée sur le territoire s’effectue sur présentation d’un passeport valide pour la durée du séjour envisagée. Tout dépassement de la date de fin de validité du passeport au jour du départ est sanctionné d’une amende.
Au-delà de cette période de six mois, les voyageurs devront justifier d’un emploi en Arménie auprès du département des Passeports étrangers du ministère arménien de l’intérieur. Les contrevenants encourent de lourdes amendes et une interdiction de territoire.

Postes-frontières

Des postes-frontières sont ouverts avec la Géorgie et l’Iran, au passage desquels l’entrée des véhicules privés est soumise aux réglementations en vigueur dans ces pays (se reporter aux fiches "Conseils aux voyageurs" de ces deux pays). Les postes-frontières avec la Turquie et l’Azerbaïdjan sont fermés.

Réglementation douanière

Importation de biens et de devises

Les contrôles douaniers sont sévères. L’importation de bijoux (y compris les alliances), de devises et de marchandises est réglementée ou taxée. Un formulaire doit être rempli à l’entrée du territoire et est conservé jusqu’à la sortie.

L’exportation de tout objet culturel, même de faible valeur, est soumise à une autorisation préalable, au risque de se le voir confisquer ou lourdement taxer.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions en matière de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Ces indications ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité sociale, les Français de passage doivent être munis d’une carte européenne d’assurance maladie, à demander à leur caisse locale au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’informations, consultez le site de l’Assurance Maladie.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois élevés à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France à Erevan.

Recommandations pour la santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de son état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations.
Consulter éventuellement son dentiste avant le départ.

Les autorités locales sont vigilantes en matière d’importation de médicaments. Il convient de se renseigner avant le départ auprès de l’ambassade d’Arménie à Paris, notamment en cas de traitements contre la douleur tels que la buprénorphine, qui peuvent être considérés par les autorités arméniennes comme des stupéfiants.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et emporter uniquement les médicaments nécessaires. Pour plus d’informations, consulter la fiche Informations pratiques.

Vaccinations

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée, ainsi que la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR), en particulier chez l’enfant.

En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde, la méningite et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.

Il est conseillé de prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.

Risques sanitaires

Rage

La rage est une maladie virale transmissible à l’homme en cas de morsure ou léchage d’une muqueuse par un chien, renard ou chauve-souris atteint du virus. La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation médicale préalable. Plus d’informations ici.

Grippe aviaire

La grippe aviaire est une maladie virale animale exceptionnellement transmissible à l’homme. Il est recommandé de consulter les mesures de prévention sur la fiche dédiée.

Pour toute information complémentaire, consulter le site de Santé publique France ou le site de l’Institut Pasteur.

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre à des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage en matière d’hygiène alimentaire sont recommandées (cf. ci-après).

Choléra

Chaque été, en raison des fortes chaleurs, le pays connaît des éruptions localisées de choléra. Les personnes présentant les signes de l’affection (diarrhée liquide, vomissements, fièvre et faiblesse générale) doivent consulter un médecin en urgence. Les précautions d’usage en matière d’hygiène alimentaire sont recommandées (cf. ci-après).

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples

  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) et ne pas caresser les animaux rencontrés ;
  • Veiller à sa sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues) ;

Mesures d’hygiène alimentaire :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments consommés, surtout à leur bonne cuisson, et vérifier la date de péremption des conserves ; les réglementations en matière de sécurité alimentaire (conservation, entreposage, hygiène générale, etc.) ne sont que rarement appliquées ;
  • Eviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ;
  • Peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine) ;
  • Eviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids ;
  • Eviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés ;
  • Ne pas consommer d’eau du robinet, même celle localement réputée potable ;
  • Se montrer prudent face à des boissons d’origine inconnue ou douteuse ; les eaux minérales et boissons gazeuses en bouteilles de fabrication locale sont conformes aux normes en la matière.
  • Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.

Infos utiles

Transport

Transport routier

Le permis de conduire français est suffisant pour circuler en Arménie.

En hiver (période entre novembre et mars), il est conseillé de circuler avec des pneus neige et de consulter les prévisions météorologiques avant tout déplacement.

En cas d’accident, il convient de faire établir un constat à l’amiable en présence de la police, qui peut être contactée en composant le 102.

Transports en commun

Le réseau d’autobus est vétuste.

Le voyage en train d’Erevan à Tbilissi est possible et sûr. Le trajet d’environ 350 km s’effectue en une douzaine d’heures.

Législation locale

Substances illicites

Les autorités arméniennes appliquent une politique de tolérance zéro en matière d’alcoolémie au volant.

L’utilisation et le trafic de drogue sont sévèrement réprimés et peuvent donner lieu à de lourdes peines d’emprisonnement. Il convient notamment de ne jamais accepter de transporter un paquet pour autrui.

Us et coutumes

De manière générale, il convient de ne pas montrer de signes d’affection en public, d’adopter une attitude discrète et de porter des vêtements couvrants, particulièrement à l’occasion de visites des lieux de cultes.

Voyages d’affaires

Visas d’affaires

Il n’existe pas de visa spécifique pour les voyageurs d’affaires français.

Les ressortissants français sont exemptés de visa pour tout séjour inférieur à 6 mois, sur une période d’un an. L’entrée sur le territoire s’effectue sur présentation d’un passeport valide au moins 3 mois après la date de retour prévue.

Compte tenu des tensions entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, les voyageurs d’affaires qui circuleraient dans ces deux États peuvent rencontrer des difficultés lors des contrôles aux postes-frontières.

Les personnes détentrices d’un visa délivré par les autorités de facto du Haut-Karabagh ou d’un tampon signalant un séjour au Haut-Karabagh ou dans l’une des sept régions occupées par l’armée arménienne, sont interdites de territoire en Azerbaïdjan. Les contrevenants s’exposent à une arrestation immédiate.

Réseaux de communication

La couverture réseau est très bonne en Arménie et le coût des communications est faible. La 4G est disponible sur l’ensemble du territoire.

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Arménie.

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence et le soutien public au développement international des entreprises.

L’Arménie relève du Service économique de Tbilissi :
Ambassade de France en Géorgie
Service économique
49 rue Krtsanissi, 0114, Tbilissi, Géorgie
Tel : 00 995 32 272 14 02
Courriel : ioulia.sauthier chez dgtresor.gouv.fr
Site internet : https://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/am

CCI

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises à l’international sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32 000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

Chambre de commerce et d’industrie France-Arménie
10/7, Azatutyan Avenue
0037, Erevan, Arménie
Tel : +374 95 37 33 35
Site internet : http://www.ccifrance-armenie.com/

Atout France

Atout France en Arménie

BAD

L’Arménie est membre de la Banque asiatique de développement (BAD).

La page de l’Arménie est consultable à l’adresse suivante : https://www.adb.org/countries/armenia/main

FMI

BERD

La BERD en Arménie

Banque Mondiale

La Banque mondiale en Arménie