Algérie

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Date de publication : 02 octobre 2018

Intempéries Algérie

De fortes pluies, sous forme d’averses orageuses, vont affecter les wilayas de l’Est et du Centre jusqu’au 3 octobre dans la nuit.
Les wilayas les plus touchées devraient être : El Tarf, Annaba, Skikda, Jijel, Bejaia, Sétif, Bordj Bou Arreridj, Mila, Constantine, Guelma, Souk Ahras, Tizi-Ouzou, Boumerdes, Alger, Blida, Medea et Bouira. Ces pluies peuvent provoquer des inondations.
Il est conseillé de faire preuve de vigilance, d’adapter les déplacements aux conditions météorologiques, de respecter les consignes de sécurité des autorités locales.

Choléra

Plusieurs cas de choléra ont été diagnostiqués dans le nord et le centre du pays (Bouira, Blida, Tipasa, Alger, Médéa, Aïn Defla). Le ministère algérien de la Santé et de la population indique qu’une source de la région de Tipasa serait à l’origine de la contamination mais que l’eau du robinet demeurerait potable.
Dans tous les cas, il est impératif de porter une vigilance particulière aux règles d’hygiène et de sécurité afin de se préserver des contaminations digestives ou de contact (voir la rubrique Santé de cette fiche : QUELQUES RÈGLES SIMPLES).
Les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé concernant le choléra peuvent également être consultées : http://www.who.int/topics/cholera/faq/fr/

Sécurité

RISQUES ENCOURUS ET RECOMMANDATIONS ASSOCIÉES

Risque terroriste

L’Algérie a mené dans les années 90 une lutte systématique contre le terrorisme. La menace persiste, à un niveau réduit. Les forces de sécurité restent engagées dans la lutte contre les réseaux qui subsistent sur son territoire. Des opérations sont menées quotidiennement pour démanteler les cellules terroristes et leurs réseaux logistiques et de soutien. D’importants déploiements sécuritaires concernent Alger et les principales villes du pays.

L’engagement de la France dans la lutte contre le terrorisme international fait des intérêts et des ressortissants français une cible déclarée des groupes terroristes.

Il convient donc d’être attentif à l’évolution de la situation sécuritaire, notamment pour les déplacements et de se conformer aux instructions que les autorités algériennes peuvent donner localement.

Risque naturel

L’Algérie, située à la convergence entre les plaques Eurasie et Afrique, est une zone à forte sismicité. Les principales failles actives sont localisées au niveau de l’Atlas. Au cours de son histoire, le pays a connu plusieurs séismes destructeurs (1715, 1954, 1980 et 2003) et enregistre chaque année plusieurs tremblements de terre d’ampleur modérée. Pour plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, consulter la fiche "Risque naturels ".

Risques liés aux transports

Les accidents de la route sont responsables de plusieurs milliers de morts chaque année. Les chiffres officiels font état de plus de 4 000 morts et 70 000 blessés par an. L’organisation mondiale de la santé (OMS) estime le bilan à plus du double en prenant en compte les décès survenus dans le mois suivant l’accident (critères OCDE). De construction récente, les 115 000 km du réseau routier et autoroutier se dégradent rapidement. Le manque d’infrastructures autoroutières (aires d’arrêt, postes de secours…) est criant et les équipements de sécurité peu nombreux et de mauvaise qualité.

Délinquance

Il convient de respecter les règles élémentaires de vigilance et ne pas adopter de comportements ostentatoires.

ZONES DE VIGILANCE

Zones formellement déconseillées

  • Zones frontalières : l’Algérie compte 6 400 kilomètres de frontières terrestres notamment avec des pays en situation d’instabilité (Libye, Mali, Niger). Malgré un dispositif sécuritaire important, les frontières ne sont pas étanches. De nombreux trafics et activités de contrebande menées par des réseaux transfrontaliers ont lieu dans certaines zones, notamment aux frontières du sud et de l’ouest du pays. De manière générale, les zones frontalières sont formellement déconseillées, d’autant que des groupes terroristes sont actifs dans certains pays voisins.
  • Au nord-est, entre Jijel et Skikda : il convient d’éviter cette zone en raison de la présence de groupes terroristes.
  • A l’est, près de la frontière tunisienne : il convient d’éviter cette zone, notamment entre Kenchela et Tebessa (présence de groupes terroristes).

Zone déconseillée sauf raison impérative

  • Nord-est (est d’Alger jusqu’à la frontière tunisienne) : des groupes terroristes résiduels subsistent dans ces massifs montagneux.
  • Wilaya d’Aïn Defla : des groupes terroristes subsistent dans la région.
  • Wilaya de Batna : des groupes terroristes résiduels subsistent dans ces massifs montagneux.
  • Centre du pays : zone de passage qui peut être utilisée par des contrebandiers et des trafiquants en tous genres.
  • Frontière terrestre avec le Maroc : la frontière étant fermée depuis août 1994, il est déconseillé de s’en approcher.
  • Région de Tindouf, à l’ouest : cette région accueille des camps de réfugiés sahraouis, en situation de grande vulnérabilité, dans une région politiquement sensible et sous fort contrôle militaire.

Le reste du pays est en vigilance renforcée.

JPEG - 274.2 ko
RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES

Dans les centres urbains, il convient :

  • d’éviter les zones périphériques et de privilégier les hôtels en centre-ville ;
  • ne pas transporter tous ses papiers et son argent dans un seul sac et sortir avec le strict minimum ; conserver en lieu sûr (dans le coffre de votre chambre d’hôtel par exemple) de l’argent voire votre passeport (ne circuler qu’avec une photocopie si vous restez dans le périmètre de l’hôtel) ;
  • ne pas sortir des axes routiers importants et ne pas conduire de nuit.

En cas de déplacements avec escorte, roulez à votre rythme sans chercher à tout prix à suivre la vitesse de l’escorte, qui peut être excessive.

Évitez les rassemblements de population et les manifestations.

Il est conseillé, avant de se rendre sur une plage, de se renseigner auprès de l’hébergeur sur :

  • les tenues de bain autorisées pour la baignade, en particulier pour les femmes ;
  • la qualité des eaux de baignade (pollution) ;
  • la fréquentation.
ACTIVITÉS SPORTIVES A RISQUE

Comme sur les routes, l’incivisme de certains est observé en matière de conduite des véhicules nautiques à moteur. Une grande vigilance est nécessaire si un jet-ski évolue à proximité des lieux de baignade, d’autant que les zones de baignade ne sont pas séparées des zones d’évolution des jet-skis.

Les randonnées dans le désert saharien sont possibles après accord des autorités locales et en restant sur les parcours surveillés par l’armée. L’emploi d’un guide reconnu localement et une bonne préparation physique sont fortement recommandés.

Entrée / Séjour

FORMALITÉS D’ENTRÉE

Visas. L’entrée sur le territoire algérien est soumise à une obligation de visa, qui peut être obtenu au consulat de son lieu de résidence. L’Algérie dispose de 18 consulats en France : Paris, Marseille, Strasbourg, Lyon, Lille, Bobigny, Créteil, Nanterre, Pontoise, Saint-Etienne, Nice, Besançon, Grenoble, Metz, Bordeaux, Nantes, Toulouse et Montpellier. Il existe différents types de visa : familial, touristique, d’affaires, de travail, culturel, d’études et de transit.

Contrôles. Ils sont effectués par la Police aux Frontières à l’arrivée sur le territoire algérien et à la sortie. La déclaration de devises est obligatoire à l’entrée et à la sortie du territoire algérien pour tout montant égal ou supérieur à mille euros. A l’entrée, tout voyageur est autorisé à importer des devises sans limitation de montant, sous réserve de satisfaire à l’obligation de déclaration. A la sortie du territoire algérien, les voyageurs non-résidents sont tenus de présenter un reçu bancaire attestant du change de tout ou partie de la somme (égale ou supérieure à 1000 euros) qui a été déclarée à l’arrivée.

Enfin, seuls les résidents sont autorisés à faire entrer ou sortir des dinars algériens, dans la limite de 10.000, 00 dinars (dix mille DZD).

Les ressortissants étrangers ont en outre l’obligation de se signaler au bureau des étrangers de la wilaya de leur lieu de résidence.

RÈGLEMENTATION DOUANIÈRE

Franchises douanières. Le voyageur bénéficie au moment de son entrée en Algérie de la franchise des droits et taxes pour les effets et objets à usage personnel, à l’exclusion de toute marchandise importée à des fins commerciales.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

AVANT LE DÉPART

• Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevés à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation …) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade ou les consulats généraux de France sur place.

• Recommandations pour votre Santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de votre état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consulter éventuellement votre dentiste avant votre départ.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons).
Pour plus d’informations, consulter le fiche Infos Pratiques https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/infos-pratiques/preparer-son-depart/sante/

• Vaccinations

  • Aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont recommandées ; assurez-vous d’être à jour dans vos vaccinations habituelles mais aussi liées à toutes les zones géographiques visitées ;
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant Rubéole, Oreillons et Rougeole chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • En fonction des conditions locales de voyages, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas en fonction des conditions et lieux de séjour. Demander conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
RISQUES SANITAIRES

Paludisme
Le pays connaît des cas sporadiques de transmission de paludisme dans le sud et le sud-est (Adrar, El Oued, Ghardaïa, Illizi, Ouargla, Tamanrasset). Les mesures classiques de protection contre les moustiques sont fortement recommandées (cf. ci-après). Durant votre séjour, et pendant les deux mois qui suivent votre retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement pour mettre en œuvre dès que possible un traitement antipaludique éventuel. Plus d’informations sur https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/infos-pratiques/risques/risques-sanitaires/article/maladies-transmises-par-les-moustiques

Rage
La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme par un chien, renard ou chauve-souris atteints du virus par morsure ou léchage d’une muqueuse. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide, et il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée. La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation médicale préalable. Pour plus d’informations : http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/rage

Fièvre Typhoïde
La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. ci-après).

Infection par le virus VIH – IST
Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Choléra

Des cas isolés de choléra sont possibles. Respectez les précautions détaillées ci-dessous dans le paragraphe "Quelques règles simples" .

En cas de symptômes (diarrhée liquide, vomissements, fièvre et faiblesse générale) constatés sur place, consultez en urgence un médecin.
Si les symptômes sont constatés lors du retour en France, consultez en urgence un médecin ou appelez le 15 en indiquant votre séjour en Algérie.

Plus d’information sur https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/cholera et http://www.who.int/topics/cholera/faq/fr/

QUELQUES RÈGLES SIMPLES
  • Pour des raisons bactériologiques, les baignades sur le littoral sont déconseillées, en particulier à proximité des zones urbaines ;
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • Ne pas approcher ni caresser les animaux errants (risque de morsure et de rage) ; Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux roues, siège auto pour les enfants).

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson ;
  • Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ; Peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine) ;
  • Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant) ;
  • Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.
  • Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :
    Institut Pasteur
    Santé Publique France
    Organisation Mondiale de la Santé

Infos utiles

TRANSPORT

Les touristes français ont le droit de conduire, y compris un véhicule de location, avec leur permis français, pour un séjour n’excédant pas 90 jours. Lors d’une arrivée sur le territoire algérien par bateau, les touristes doivent souscrire aux douanes du port une assurance automobile et un certificat d’admission temporaire sera délivré pour une durée de 90 jours.

LÉGISLATION LOCALE

Drogues  : La possession et la consommation de drogues, quelles qu’elles soient, sont criminalisées. Les trafiquants de drogue s’exposent à des peines sévères.

Antiquités : Les antiquités faisant partie du patrimoine national algérien sont interdites d’exportation.

L’usage des appareils photographiques est strictement encadré par les autorités locales. Il est ainsi interdit de photographier les bâtiments officiels algériens, les ambassades et consulats étrangers.

L’entrée sur le territoire algérien de drones, jumelles et GPS est soumise à des autorisations très restrictives.

US ET COUTUMES

La constitution dispose que l’islam est la religion officielle, tout en garantissant la liberté de culte. L’Algérie présente un paysage religieux très composite dans lequel la tolérance est réelle. Il est recommandé d’adopter une attitude respectueuse des usages locaux et de garder à l’esprit que les différences culturelles peuvent susciter une interprétation erronée de certains comportements.
Les femmes étrangères ne sont pas astreintes au port du voile, ni à aucune contrainte vestimentaire particulière, en dehors des visites de mosquées. Il est cependant recommandé d’adopter une tenue vestimentaire et un comportement discrets, correspondant à la culture locale. Dans les lieux de culte, les épaules et les jambes doivent être couvertes. Les femmes doivent également se couvrir la tête.
Sur les plages, le nudisme et le monokini sont strictement prohibés. Durant le ramadan, il est interdit de manger, boire et fumer en public, du lever du jour au coucher du soleil. Il n’existe pas à proprement parlé de Police des Mœurs mais un non-respect des us locaux peut faire l’objet d’une poursuite pénale pour atteinte aux bonnes mœurs ou trouble à l’ordre public.

DIVERS

Le repos hebdomadaire est fixé du vendredi au samedi. Toutefois, certaines administrations, le système bancaire, les assurances ainsi que les postes et télécommunications sont ouverts le samedi.

Les appareils électriques utilisés en Algérie fonctionnent sur 220/230 volts, avec des fiches de type européen.

Voyages d’affaires

VISAS D’AFFAIRES

La demande de visas d’affaires doit être appuyée d’une lettre de l’employeur (lettre de mission) ou d’une lettre d’invitation du partenaire en Algérie et d’une réservation d’hôtel ou attestation de prise en charge par l’organisme invitant.
Les journalistes qui souhaitent effectuer des reportages en Algérie doivent obtenir un visa et une autorisation de travail. Les dossiers doivent être déposés auprès d’un consulat algérien deux semaines avant la visite prévue.

DONNÉES ÉCONOMIQUES

La Direction des entreprises, de l’économie internationale et de la promotion du tourisme du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères vous propose de consulter la fiche repères économiques Algérie.

CONTACTS UTILES
  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Service économique régional d’Alger – ALGERIE
Adresse : 25, chemin Abdelkader Gadouche - 16035 Hydra - Alger
Algérie
Tél. : +213 21 98 15 65
Télécopie : +213 21 98 17 49
Courriel : alger chez dgtresor.gouv.fr
Site Internet : www.tresor.economie.gouv.fr/pays/algerie

  • Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

Business France - Alger
Ambassade de France
25, chemin Abdelkader Gadouche - 16035 Hydra - Alger
Algérie
Tél. : +213 21 98 15 76
Télécopie : +213 21 98 17 48
Courriel : alger chez businessfrance.fr
Site Internet : http://export.businessfrance.fr/algerie/export-algerie-avec-notre-bureau.html

  • CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Président de section : Michel BISAC - +213 770 592 000 (société Les Pages Maghreb)

Annuaire pour l’Algérie.

  • CCI

Les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) Françaises à l’International sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32 000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

Chambre de Commerce et d’Industrie Algéro-Française (CCIAF)
1, ex rue Professeur Vincent - Telemly - Alger
Algérie
Tél. : +213 21 74 72 77 | Télécopie : +213 21 74 72 67
Courriels :
cciaf chez cciaf.org
f.aissaoui chez cciaf.org
Site Internet : http://www.cciaf.org/

  • AFD

L’Agence française de développement (AFD) est l’agence qui met en œuvre la politique du développement définie par le gouvernement français.

Agence d’Alger
Villa 62 A, Djenane El Malik Hydra - Alger
Algérie
Tél. : +213 21 69 43 00 / +213 21 69 43 32 / +213 21 69 43 40
Télécopie : +213 21 48 41 20
Courriel : afdalger chez afd.fr
Site Internet : http://algerie.afd.fr

  • BAD

L’Algérie est membre de la Banque africaine de développement (BAD), dont le site Internet est consultable à l’adresse : https://www.afdb.org/fr/.

La page de l’Algérie est consultable à l’adresse : https://www.afdb.org/fr/countries/north-africa/algeria/.

  • OPEP

L’Algérie est membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dont le site Internet est consultable à l’adresse : http://www.opec.org.

La page de l’Algérie est consultable à l’adresse : http://www.opec.org/opec_web/en/about_us/146.htm.

  • FMI

Site Internet :

L’Algérie et le FMI.

PLAN DU SITE