Accès rapide :

Présentation de la Thaïlande

Présentation

Données générales

Nom officiel : Royaume de Thaïlande
Nature du régime : Monarchie, régime militaire
Chef de l’Etat : Bhumibol Adulyadej (Rama IX), règne depuis 1946

Données géographiques

Superficie : 513 120 km2
Capitale : Bangkok
Villes principales : Chiang Mai, Nakhon Ratchasima (Korat), Udon Thani, Hat Yai
Langue officielle : thaï
Monnaie : Baht
Fête nationale : 5 décembre (anniversaire du Roi)

Données démographiques

Population : 68, 2 millions d’habitants (2013, DG Trésor)
Densité : 135 habitants/km2 (2010, Banque mondiale)
Croissance démographique : 0,35 % (2013, DG Trésor)
Espérance de vie : 74 ans (2012, Banque mondiale)
Taux d’alphabétisation : 94 % (2013, DG Trésor)
Religions : bouddhisme (plus de 90%), islam (5%), christianisme, chamanisme, hindouisme
Indice de développement humain : 89e rang (2014, PNUD)

Données économiques

PIB : 401 Mds USD (2013, DG Trésor)
PIB par habitant : 5879 USD (2013, DG Trésor)

Taux de croissance : 3,1 % en 2013 (DG Trésor)
Taux de chômage : 0,7 % (2011, Banque mondiale)
Taux d’inflation : 2,2 % (2013, DG Trésor)
Déficit public : 2,2 % (2012, Banque mondiale)
Balance commerciale : - 1,4 milliards USD (2012, Banque mondiale)

Principaux clients : Chine (11,9%), Etats-Unis (10%), Japon (9,7%)
Principaux fournisseurs : Japon (16,4), Chine (15%), Emirats arabes unis (6,9%)

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2013, DG Trésor) :

  • agriculture : 12 %
  • industrie : 44 %
  • services : 44 %

Exportations de la France vers la Thaïlande : 2,4 Mds € (2013, DG Trésor)
Importations françaises depuis la Thaïlande : 2,2 Mds € (2013, DG Trésor)
Part de marché française en Thaïlande : 1,7 % (2013, DG Trésor)

Pour plus de renseignements :
http://www.tresor.economie.gouv.fr/…

Consulat de France à Bangkok, Consuls honoraires à Phuket, Chiang Mai.
Communauté française en Thaïlande : 10 809 inscrits au registre consulaire (2014)
Communauté thaïlandaise en France : estimée entre 30 et 50 000 personnes

Politique intérieure

L’histoire contemporaine de la Thaïlande est celle d’un ancrage progressif mais mouvementé des institutions et des pratiques démocratiques, dans le contexte d’une vie politique très bipolarisée.

Mme Yingluck Shinawatra, sœur de l’ancien premier ministre Thaksin Shinawatra et il y a encore peu inconnue du grand public, a été élue Première ministre en 2011. Elle a formé un gouvernement s’appuyant sur une coalition entre le parti Puea Thaï (majoritaire à lui seul) et cinq petits partis avec une majorité confortable au Parlement (300 sièges sur 500). La Première ministre avait mis en œuvre depuis son élection un programme économique visant à répondre aux attentes de la population thaïlandaise en matière de pouvoir d’achat (augmentation du salaire minimum journalier dans l’ensemble du pays à partir du 1er janvier 2013, augmentation de salaire pour les titulaires d’un diplôme d’université, accès au crédit, programme de subvention du riz…).

La Thaïlande traverse depuis novembre 2013 une grave crise politique. Le mouvement d’opposition, mené par l’ancien vice-Premier ministre Suthep Thaugsuban, réclame la démission de la Première ministre et de son gouvernement. Après la démission en bloc des députés de l’opposition, Mme Shinawatra a dissous l’Assemblée nationale en décembre 2013 et des élections législatives anticipées se sont tenues le 2 février 2014, avant d’être invalidées en mars 2014.

Situation économique

L’économie de la Thaïlande se caractérise par son dynamisme et sa forte capacité de résilience. En 2011, son PIB (346 milliards de dollars) la positionnait juste après l’Indonésie au sein de l’ASEAN. Elle est le troisième exportateur et importateur de la région.

Après avoir déjà beaucoup souffert de la crise asiatique de 1997-1998, la Thaïlande a été durement frappée par la crise financière et économique mondiale de 2008, notamment en raison de l’ouverture très large de son économie. Sa croissance s’est contractée de 2,3 % en 2009. Elle n’est toutefois restée que deux trimestres en récession. La bonne gestion des finances publiques et la poursuite des investissements étrangers ont contribué à la reprise. La croissance a atteint 7,5% en 2010.

L’automne 2011 a cependant été marqué par des inondations d’une ampleur historique qui ont paralysé le pays, causé 700 morts et coûté à la Thaïlande 13% de son PIB. La croissance en 2011 a péniblement atteint 0.1%. Toutefois, le pays a enregistré en 2012 une croissance de 6,5%, portée par la hausse de la demande intérieure stimulée par une politique gouvernementale volontariste.

Les tensions politiques qui affectent la Thaïlande depuis novembre 2013 commencent à peser sur l’économie du pays. Les programmes d’investissements publics, notamment en matière d’infrastructures, ont été repoussés, l’investissement privé et la consommation sont pénalisés par le climat d’incertitude. La croissance est passée de 6,5% en 2012 à 3,1% en 2013, et ses prévisions pour l’année 2014 ont été revues à la baisse.

Pour plus de renseignements :

Politique extérieure

La Thaïlande joue depuis longtemps un rôle actif en Asie du Sud-Est. Membre fondateur de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), la Thaïlande attache beaucoup d’importance à cette organisation, qui a vu le jour à Bangkok en 1967. Elle en a assuré la présidence du 1er juillet 2008 au 31 décembre 2009.

La Thaïlande est « le plus vieil allié des Etats Unis en Asie », selon la formule de la Secrétaire d’Etat américaine, Mme Hillary Clinton, en 2010. Les Etats-Unis sont le troisième partenaire commercial du pays (35 Mds $ par an). Le Président américain, M. Barack Obama, a effectué une visite en Thaïlande en novembre 2012.

La Chine, avec qui les relations sont également bonnes, y a donné un nouvel élan, avec en 2005 un plan d’action prévoyant le développement de la coopération dans quinze secteurs pour 2007-2011. Le vice-président chinois, M. Xi Jinping, s’est rendu en Thaïlande en décembre 2011, et le Premier ministre M. Wen Jiabao en novembre 2012. La Chine est le 2e fournisseur de la Thaïlande et son premier client.

Le Japon est le premier investisseur étranger en Thaïlande, et son premier partenaire commercial. 1800 entreprises japonaises sont présentes en Thaïlande. Le Premier ministre, Shinzo Abe, a effectué une visite à Bangkok, les 17 et 18 janvier 2013.

Les tensions entre la Thaïlande et le Cambodge autour d’une zone contestée de 4,6 km2, située aux abords du temple khmer de Preah Vihear, se sont ravivées en juillet 2008 après l’inscription du temple au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Les relations entre les deux pays se sont à nouveau fortement dégradées en 2011, des échanges de tirs d’artillerie ayant fait une quarantaine de morts.

Les hostilités ont rapidement pris fin grâce à l’action conjuguée de la présidence indonésienne de l’ASEAN et du Conseil de sécurité des Nations unies. Les relations entre le Cambodge et la Thaïlande se sont apaisées depuis la formation du nouveau gouvernement de Mme Yingluck Shinawatra, et la reprise des visites bilatérales de haut niveau.

Mise à jour : 09.10.14

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014