Accès rapide :

Islande

Introduction

Image pop - ISLANDE.gif

L’Islande a subi durement les conséquences de la crise financière mondiale de 2008-2009. Les trois principales banques du pays ont été mises en faillite et ont été nationalisées. L’économie islandaise semble désormais sortie d’affaire : la croissance du PIB observée en 2012 (+1,5%) s’est poursuivie en 2013 (+2,8%) et les données pour l’année 2013 font également état d’une baisse continue du chômage (maintenant à 5,4%).

La question de l’adhésion à l’Union européenne a constitué l’un des principaux débats au cours de la campagne électorale pour les élections législatives de 2013. Les Islandais étaient en majorité (60% selon les sondages) hostiles à l’entrée dans l’UE, mais néanmoins favorables (à 62%) à la poursuite du processus de négociation.

L’arrivée au pouvoir en mai 2013 d’une coalition de deux partis opposés à l’adhésion le reflète et a conduit le nouveau gouvernement à suspendre les négociations. La question du retrait formel de la candidature d’adhésion a fortement mobilisé la population qui souhaite un référendum. Une pétition dans ce sens a recueilli plus de 50 000 signatures.

Le rapport de politique étrangère présenté par le gouvernement en mars 2014 confirme la rupture sur la politique européenne tout en indiquant une continuité sur la plupart des autres sujets (participation au marché unique via l’Espace économique européen, Arctique, sécurité, aide publique au développement).

Site de l’ambassade de France en Islande


Mise à jour : 07.04.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014