Accès rapide :

Présentation du Togo

Présentation

Données générales

Nom en forme longue : République togolaise.
Chef de l’État : Faure Essozimna Gnassingbé.
Premier ministre : Selom Komi Klassou.

Fête nationale : 27 avril, fête de l’indépendance.
Monnaie : franc CFA, 1 EUR = 655,957 XOF.
Langue officielle : français.

Données géographiques

Superficie : 56 785 kilomètres carrés.
Capitale : Lomé.
Villes principales : Lomé, Dapaong, Kara, Atakpamé, Sokodé.

Données démographiques

Population : 7 millions d’habitants (Banque mondiale, 2014).
Densité : 129 habitants au kilomètre carré (Banque mondiale, 2014).
Taux de croissance démographique : 3 % (Banque mondiale, 2014).

Espérance de vie à la naissance : 57 ans (PNUD, 2014).
Taux d’alphabétisation : 60 % (PNUD, 2014).
Indice de développement humain : 0,473, 166e sur 187 (PNUD, 2014).

Données économiques

Produit intérieur brut : 4,5 milliards de dollars (Banque mondiale, 2014).
Produit intérieur brut par habitant : 646 dollars (Banque mondiale, 2014).
Taux de croissance du produit intérieur brut : 6 % (Banque mondiale, 2014).
Taux de chômage : 7 % (Banque mondiale, 2014).
Taux d’inflation : - 1 % (Banque mondiale, 2014).

Dépenses publiques : 836 millions d’euros (FMI, 2013).
Dette publique : 45 % du produit intérieur brut (FMI, 2013).
Solde budgétaire : - 4,7 % du produit intérieur brut (FMI, 2013).

Balance commerciale : - 950 millions de dollars (OMC, 2013).
Principaux clients : Burkina Faso, Bénin, Ghana, Niger, Nigéria (OMC, 2013).
Principaux fournisseurs : Union européenne, Chine, États-Unis, Ghana, Japon (OMC, 2013).
Part des secteurs d’activité dans le produit intérieur brut : agriculture 42 %, industrie 17 %, services 41 % (Banque mondiale, 2014).
Exportations de la France vers le Togo : 730 millions d’euros (DGDDI, 2013).
Importations françaises depuis le Togo : 9 millions d’euros (DGDDI, 2013).

Aide publique au développement française décaissée : 30 millions de dollars (OCDE, 2013).

Données consulaires

Consulat de France au Togo : Lomé.
Communauté française au Togo : 2 907 Français inscrits au registre en août 2014.
Consulat du Togo en France : Paris.
Communauté togolaise en France : 10 069 Togolais disposant d’un titre ou d’une autorisation de séjour valide en décembre 2014.

Situation économique et financière

Le Togo est un pays dynamique économiquement, dont la croissance économique, de 7 % en 2013, a dépassé la croissance démographique depuis 2009.

Sur le plan budgétaire, le Togo a connu en 2013 un déficit de 4,7 % du produit intérieur brut. La mise en place d’un Office togolais des recettes, qui rassemble les services des impôts et des douanes, a pour objet d’améliorer le recouvrement des recettes. Le pays n’a plus d’accord avec le Fonds monétaire international depuis novembre 2011.

Les principaux produits d’exportation sont le ciment, les phosphates et le coton. Le déficit de la balance commercial s’établit à 950 millions de dollars en 2013. Mais le Togo s’affirme surtout comme une économie de transit, fondée notamment sur le port autonome de Lomé, seul port en eaux profondes du golfe de Guinée, et des projets d’interconnexion ferroviaire avec le Ghana et le Bénin.

Néanmoins, 51 % de la population vit en situation de pauvreté multidimensionnelle au sens du Programme des Nations unies pour le développement et le Togo arrive en 166e position au classement par l’indice de développement humain.

Le Togo est en 149e place du classement sur la facilité de faire des affaires pour 2015, en progression de onze places en cinq ans.

Politique extérieure

Le Togo cultive de bonnes relations avec ses voisins, notamment avec le Ghana où Faure Gnassingbé a effectué une visite d’État en novembre 2014 et qui pourrait fournir le Togo en eau potable depuis la région de la Volta, et le Bénin, avec lequel il a constitué de longue date une entreprise commune pour la production et le transport de l’électricité. Les trois pays coopèrent également dans les domaines de la lutte contre la piraterie et de l’aviation civile.

Le pays s’investit également dans les enceintes multilatérales. Il est membre de l’Union africaine et de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest. En décembre 2014, il contribue à sept opérations de maintien de la paix, principalement la mission des Nations Unies pour la stabilisation au Mali, avec 1 079 soldats et policiers, l’opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire, avec 501 personnes, et l’opération hybride de l’Union africaine et des Nations Unies au Darfour, avec 147 personnes. Le Togo a été élu membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies à deux reprises, en 1982-1983 et en 2012-2013.

L’Union européenne et le Togo

Les relations entre l’Union européenne et le Togo reposent sur l’accord de Cotonou de juin 2000, qui prévoit notamment un dialogue politique régulier. L’Union européenne a suspendu sa coopération avec le Togo en février 1993, en raison de l’évolution de la situation intérieure, mais elle a repris en novembre 2007.

Le document conjoint de programmation associant l’Union européenne, la France et l’Allemagne pour la période de 2014 à 2020 appuie la stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi du gouvernement togolais selon cinq axes :

  • le soutien aux secteurs à fort potentiel de croissance ;
  • le renforcement des infrastructures économiques ;
  • le développement du capital humain, de la protection sociale et de l’emploi ;
  • le renforcement de la gouvernance. ;
  • la promotion d’un développement participatif, équilibré et durable.

Dans le cadre de la programmation conjointe européenne, une aide au développement de 216 millions d’euros de l’Union européenne est prévue pour la période de 2014-2020, notamment dans les secteurs de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement, de la consolidation de l’État et de la sécurité et de la société civile.

Mise à jour : 10.07.15

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015