Accès rapide :

La France et le Togo

Brève

Togo - Élections présidentielles (25 avril 2015)

La France prend note des résultats provisoires proclamés hier par la commission électorale nationale indépendante, qui attribuent au président Faure la majorité des suffrages exprimés.

» Lire la suite ...

Présentation

Relations politiques

La France entretient avec le Togo des relations historiquement privilégiées.

Elle inscrit son action de coopération dans le cadre de l’Union européenne. Un document conjoint de programmation associant l’Union européenne, la France et l’Allemagne a été élaboré pour la période 2014-2020, qui appuie la stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi du gouvernement togolais.

Dernières rencontres bilatérales

Le président Faure Gnassingbé a effectué une visite de travail en France en novembre 2013 (après sa visite officielle de septembre 2006 et sa visite de travail de novembre 2008), lors de laquelle il s’est notamment rendu en Bretagne pour visiter des chantiers de construction navale. Il a également participé au sommet de l’Élysée pour la paix et la sécurité en Afrique en décembre 2013, ainsi qu’à la marche républicaine de janvier 2015 à Paris.

M. Fabius, ministre des affaires étrangères, a reçu en janvier 2013 M. Kwesi Ahoomey-Zunu, Premier ministre de la République togolaise, et en octobre 2013 M. Robert Dussey, ministre des affaires étrangères et de la coopération.

Deux ministres français se sont rendus au Togo ces dernières années : M. Joyandet, secrétaire d’État chargé de la coopération et de la francophonie, en septembre 2008, et M. Hortefeux, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire en janvier 2009.

Relations économiques

Avec 398 millions d’euros d’exportations en 2013, la France est l’un des principaux fournisseurs du Togo, même si une partie de ces produits sont destinés à être réexportés vers des pays de la sous-région. Elle lui vend en particulier du pétrole raffiné, des produits pharmaceutiques, des céréales et des véhicules automobiles.

Les importations françaises, quant à elles, représentent 9 millions d’euros en 2013, les principaux clients du Togo étant ses voisins, le Burkina Faso, le Bénin et le Ghana, suivis du Niger et du Nigéria.

Une vingtaine d’entreprises françaises sont présentes au Togo. La France est l’un des principaux détenteurs d’investissements directs étrangers, avec un stock de 64 millions d’euros en 2012.

Coopération culturelle, scientifique et technique

La France est le premier bailleur bilatéral d’aide au développement au Togo, avec 160 millions d’euros d’engagements prévus entre 2014 et 2017.

Le document conjoint de programmation associant l’Union européenne, la France et l’Allemagne pour la période de 2014 à 2020 appuie la stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi du gouvernement togolais selon cinq axes :

  • le soutien aux secteurs à fort potentiel de croissance ;
  • le renforcement des infrastructures économiques ;
  • le développement du capital humain, de la protection sociale et de l’emploi ;
  • le renforcement de la gouvernance. ;
  • la promotion d’un développement participatif, équilibré et durable.

Les projets de l’Agence française de développement portent sur l’eau et l’assainissement, la santé, l’éducation, le développement urbain et l’appui au secteur privé.

L’ambassade met par ailleurs en œuvre un fonds d’appui aux sociétés civiles du Sud, et plusieurs fonds de solidarité prioritaire tels que « Appui à la gouvernance universitaire et à la réforme de l’enseignement supérieur togolais » et « Appui à la lutte contre la traite des êtres humains dans les pays du golfe de Guinée ».

Coopération de sécurité et de défense

Compte tenu des enjeux de sécurité dans le golfe de Guinée, la France et le Togo entretiennent une coopération importante en matière de sécurité et de défense.

À ce titre, le pays bénéficie des fonds de solidarité prioritaire « Appui à la réforme du système de sécurité maritime dans le golfe de Guinée », « Appui à la sûreté de l’aviation civile en Afrique », « Appui à la formation des forces de sécurité intérieure en Afrique » et « Appui à la lutte contre le trafic de cocaïne en Afrique de l’Ouest ».

Mise à jour : 10.07.15

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015