Présentation de la République de Serbie

Données générales

Présentation du pays

Carte de la Serbie

Nom officiel : République de Serbie
Nature du régime : république parlementaire
Chef de l’Etat : M. Aleksandar VUCIC (élu le 2 avril 2017)

Données géographiques

Superficie : 77 474km2
Capitale : Belgrade
Villes principales : Novi Sad, Niš
Langue (s) officielle (s) : serbe (sous forme cyrillique)
Langue (s) courante (s) : serbe (sous forme cyrillique et latine)
Monnaie : dinar serbe
Fête nationale : 15 février

Données démographiques

Population (2016) : 7 057 412 habitants
Densité : 80,7 personnes/km2
Croissance démographique (2016) : -0,5%
Espérance de vie (2015) : 75 ans
Taux d’alphabétisation (2015) : 98%
Religion (s) : orthodoxe (majoritaire), catholique, musulmane, juive, protestante
Indice de développement humain (2014) :0.776 – 66ème rang mondial

Données économiques

PIB (2016) : 34 115 millions €
PIB par habitant (2016) : 4 821 €
Croissance (2016) : +2,8%
Chômage (2016) : 15,34%
Inflation (2016) : +1,1%
Solde budgétaire (2016) : -1,34%
Balance commerciale (2016) : -3,9 Mds€
Principaux clients (2016) : Italie, Allemagne, Bosnie-Herzégovine
Principaux fournisseurs (2016) : Allemagne, Italie, Chine
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2016) :

  • agriculture : 9,60%
  • industrie : 25,20%
  • services : 65,20%
    Exportations de la France vers la Serbie (2016) : 422,7 millions €
    Importations françaises depuis la Serbie (2016) : 387,5 millions €

Données socioéconomiques : https://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/serbie

Composition du gouvernement
(investi le 29 juin 2017)

  • Premier Ministre : Mme Ana Brnabić (aucune affiliation)
  • Premier vice-Premier ministre, ministre des affaires étrangères : M. Ivica Dačić (SPS)
  • Vice-Premier ministre, ministre de l’intérieur : M. Nebojša Stefanović (SNS)
  • Vice-Premier ministre, ministre du commerce, du tourisme et des télécommunications : M. Rasim Ljajić (SDPS)
  • Vice-Première ministre, ministre des constructions, du transport et de l’infrastructure : Mme Zorana Mihajlović (SNS)
  • Ministre des finances : M. Dušan Vujović (aucune affiliation)
  • Ministre de l’économie : M. Goran Knežević (SNS)
  • Ministre de l’agriculture et des eaux et forêts : M. Branislav Nedimović (SNS)
  • Ministre de l’environnement : M. Goran Trivan (SPS)
  • Ministre des mines et de l’énergie : M. Aleksandar Antić (SPS)
  • Ministre de l’intégration européenne : Mme Jadranka Joksimović (SNS)
  • Ministre de la justice : Mme Nela Kuburović (aucune affiliation)
  • Ministre de l’administration publique et des collectivités locales : M. Branko Ružić (SPS)
  • Ministre de la défense : M. Aleksandar Vulin (PS)
  • Ministre du travail, de l’emploi et des questions sociales : M. Zoran Đorđević (SNS)
  • Ministre de la santé : M. Zlatibor Lončar (SNS)
  • Ministre de l’éducation, des sciences et du développement technologique : M. Mladen Šarčević (aucune affiliation)
  • Ministre de la jeunesse et du sport : Mme Vanja Udovičić (aucune affiliation)
  • Ministre de la culture et de l’information : M. Vladan Vukosavljević (aucune affiliation)
  • Ministres sans portefeuille, chargée de la politique démographique : Mme Slavica Đukić-Dejanović (SPS)
  • Ministres sans portefeuille, chargé du développement régional et de la coordination des entreprises publiques : M. Milan Krkobabić (PUPS)
  • Ministres sans portefeuille, chargé de l’innovation et des technologies : M. Nenad Popović (SNP)

Présence française

Site internet de l’ambassade : https://rs.ambafrance.org
Communauté française : 1660 Français (dont 71% de binationaux) inscrits en juin 2017. Nombre de touristes français en augmentation, plus de 25000 Français de passage en 2015
Communauté serbe en France : 48 819 Serbes recensés en France en 2012

Éléments d’actualité

Politique intérieure

L’actuel chef de l’Etat, M. Aleksandar Vucic (parti progressiste serbe/SNS – droite pro-européenne), a été élu Président de la République de Serbie le 2 avril 2017 dès le premier tour (55,08 % des suffrages) pour un mandat de cinq ans. Il succède à M. Tomislav Nikolić (SNS). Arrivé en deuxième position de l’élection, M. Sasa Jankovic (ancien défenseur des droits) a obtenu 16% des voix, suivi par l’humoriste Beli, arrivé en troisième position avec le score inattendu de 9,5% des voix. L’ancien ministre des Affaires étrangères, M. Vuk Jeremic, et le candidat du parti radical serbe, M. Vojislav Seselj, ont obtenu, respectivement, 5,5% et 4,5% des suffrages. Aleksandar Vucic a été officiellement investi Président de la République de Serbie le 31 mai lors d’une session spéciale du Parlement serbe.
Il a nommé Mme Ana Brnabic au poste de Premier ministre (première femme à ce poste) dont le gouvernement a été investi par le Parlement serbe le 29 juin, avec une majorité de 157 députés sur 250. Avant d’être élu Président, M. Vucic occupait les fonctions de Premier ministre depuis les élections législatives anticipées de 2014. Il a été confirmé à ce poste à la suite de nouvelles élections législatives anticipées en 2016 (majorité absolue de sièges pour le SNS et ses alliés : 131 députés sur 250). Le mandat des députés est de quatre ans.

Situation économique

Comparé à 2015, le pays se trouve dans un contexte macroéconomique bien plus favorable. La consommation, l’investissement et les exportations ont contribué positivement à la croissance du PIB en 2016 (2,8%). La Serbie a désormais retrouvé son niveau de PIB d’avant la crise mondiale de 2008. Le gouvernement serbe a engagé des réformes économiques dans le cadre du processus de rapprochement européen et d’un accord avec le FMI (restructuration et privatisation d’entreprises publiques notamment) et il a pris des mesures budgétaires qui ont conduit à une rédaction du déficit public (1,4% en 2016). La dette publique du pays atteint 74 % du PIB, en diminution.

Politique étrangère

La Serbie cherche, d’une part, à entretenir des relations équilibrées avec ses principaux partenaires étrangers (Union européenne, Russie, Etats-Unis, OTAN, Chine, Turquie, notamment) et, d’autre part, à contribuer à la stabilisation durable des Balkans occidentaux. Elle a entamé des négociations d’adhésion à l’Union européenne en décembre 2014.

  • ONU : admise en novembre 2000 avant sa partition entre « Serbie » et « Monténégro » (2006), la Serbie a conservé le statut d’État membre de l’ONU en tant qu’État successeur reconnu de l’union des deux pays.
  • Conseil de l’Europe : la Serbie-et-Monténégro a adhéré au Conseil de l’Europe en 2003. La Serbie a assuré la présidence du comité des ministres lors du 2e semestre 2007.
  • OSCE : membre de l’OSCE, la Serbie en a exercé la présidence en 2015.
  • Union européenne : candidate à l’adhésion à l’Union européenne depuis 2013, la Serbie a ouvert les premiers chapitres de ses négociations d’adhésion en décembre 2015 (cf. infra IV).
  • Partenariat pour la Paix de l’OTAN : la Serbie n’est pas candidate à l’adhésion à l’OTAN, mais elle est membre, depuis 2006, du Partenariat pour la paix de l’OTAN (PpP) et coopère avec l’Alliance atlantique dans le cadre d’un plan d’action individuel pour le Partenariat (IPAP) et d’un processus de planification et d’examen (PARP) sur l’interopérabilité des forces armées.
  • Programme de coopération de l’Europe du Sud-Est (SEECP) : au plan régional, la Serbie participe au programme de coopération de l’Europe du Sud-Est (SEECP), fondé en 1996, qui regroupe tous les pays des Balkans et c’est un Serbe (ancien ministre des Affaires étrangères) qui dirige, à Sarajevo, son conseil régional de coopération (RCC). La Serbie participe à son financement.
  • Processus de Brdo-Brijuni et de Berlin : la Serbie participe à ces deux processus qui associent, pour le premier, les six pays des Balkans occidentaux, la Croatie et la Slovénie ; et, pour le second, les six pays des Balkans occidentaux et six Etats membres de l’UE (Allemagne, Autriche, Croatie, France, Italie, Slovénie). Le dernier Sommet du processus de Brdo-Brijuni s’est tenu en Slovénie le 3 juin 2017 ; le dernier Sommet du processus de Berlin s’est tenu à Trieste le 12 juillet 2017.

La Serbie est également membre de :

  • l’Accord de libre-échange d’Europe centrale et orientale (CEFTA) dont les autres membres sont l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, l’ARYM, la Moldavie, le Monténégro et le Kosovo depuis 2006 ;
  • l’Organisation de coopération économique de la Mer noire qui comprend 12 membres dont la Russie, l’Ukraine et la Turquie ;
  • l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) avec le statut d’observateur depuis 2006 ;
  • l’Office régional de coopération pour la jeunesse (Regional youth cooperation office – RYCO), créé lors du Sommet de Paris du processus de Berlin le 4 juillet 2016, sur le modèle de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), et dont l’objectif est de promouvoir la réconciliation dans la région en facilitant les échanges entre les jeunes des six pays des Balkans occidentaux.

Mise à jour : 18.07.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE