Présentation de Cuba

Données générales

Présentation du pays

cuba

Nom officiel : République de Cuba
Nature du régime : régime socialiste à parti unique
Chef de l’Etat : Raúl Castro, Président du Conseil d’Etat et du Conseil des ministres, Premier secrétaire du Parti communiste cubain (PCC).

Données géographiques

Superficie : 106 449 km2
Capitale : La Havane (2 130 000 hab.)
Villes principales : Santiago de Cuba, Villa Clara, Holguín, Camagüey
Langue officielle : espagnol
Monnaies : Peso cubain et peso convertible (parité fixe par rapport au dollar. Taux de change officiel : 24 CUP (Peso non-convertible) = 1CUC (Peso convertible) = 1,00 US$ = 0,89 €.
Fête nationale : 1er janvier (anniversaire de la révolution de 1959).

Données démographiques

Population : 11 390 000 habitants (Banque mondiale, 2015)
Densité : 106 hab./km2
Croissance démographique : désormais négative, à -0,06 ‰. Cette décroissance s’accompagne d’un vieillissement de la population.
Espérance de vie : 79,4 ans
Taux d’alphabétisation : 99,8 %
Religion (s) : catholique (10 % de la population se déclare croyante, 3 % pratiquante), santera (cultes afro-caribéens)
Indice de développement humain (classement PNUD 2012) : 0,77 (67e rang mondial PNUD, 2014)

Données économiques

PIB (2015) : 61 Mds US$
PIB par habitant : 7 780 US$.
Croissance : +4,4 % en 2015 (- 0,9 % estimé en 2016)
Chômage (2013) : 3,2 %
Inflation (pas de statistiques fiables) : de l’ordre de 4,5 % du PIB
Solde budgétaire (2015) : - 4,2 % du PIB
Balance commerciale (2015) : + 3,4 Mds USD
Principaux clients : Venezuela, Canada, Pays-Bas, Chine
Principaux fournisseurs : Venezuela, Chine, Espagne, Brésil, Mexique, Canada, Italie, Allemagne
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2015) :

  • exportation de services : 48,6 %
  • transferts particuliers (remesas) : 18,4 %
  • tourisme : 15,6 %
    Exportations de la France vers Cuba : 128 M€ en 2016 (147 M€ en 2015)
    Importations françaises depuis Cuba : 27 M€ en 2016 (25,5 M€ en 2015)

Site du service économique à La Havane

Composition du gouvernement

Président du Conseil d’État et du Conseil des ministres : Général Raúl CASTRO RUZ, réélu le 24 février 2013

Gouvernement remanié le 9 janvier 2017

Premier Vice-président du Conseil des ministres, M. Miguel DIAZ-CANEL BERMUDEZ
Vice-président du Conseil des ministres, M. José Ramón MACHADO VENTURA
Vice-président du Conseil des ministres, en charge de la construction, de l’industrie de base, de l’informatique et des communications, M. Ramiro VALDÉS MENENDÉZ
Vice-président du Conseil des ministres, en charge de l’agriculture et de l’industrie alimentaire, M. Ulises ROSALES DEL TORO
Vice-président du Conseil des ministres, en charge des relations économiques internationales, M. Ricardo CABRISAS RUIZ

Membres du Conseil des Ministres

Ministre des Relations extérieures, M. Bruno RODRÍGUEZ PARRILLA
Ministre des Forces armées révolutionnaires, Général Leopoldo CINTRA FRIAS
Ministre de la Santé publique, M. Roberto MORALES OJEDA
Ministre des Finances et des Prix, Mme Lina Orlinda PEDRAZA RODRÍGUEZ
Ministre de l’Intérieur, Vice-Amiral Julio Cesar GANDARILLA BERMEJO
Ministre pour le Commerce extérieur et l’Investissement étranger, M. Rodrigo MALMIERCA DÍAZ
Ministre de la Justice, Mme María Esther REUS GONZÁLEZ
Ministre de la Construction, M. René MESA VILLAFANA
Ministre de l’Agriculture, M. Gustavo RODRIGUEZ ROLLERO
Ministre de l’Éducation, Mme Ena Elsa VELÁZQUEZ COBIELLA
Ministre de l’Industrie, M. Salvador PARDO CRUZ
Ministre pour la Science, la Technologie et l’Environnement, Mme Elba Rosa PEREZ MONTOYA
Ministre de l’Énergie et des Mines, M. Alfredo LOPEZ VALDES
Ministre du Tourisme, M. Manuel MARRERO CRUZ
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Mme Margarita Marlene GONZÁLEZ FERNÁNDEZ
Ministre du Commerce intérieur, Mme Mary Blanca ORTEGA BARREDO
Ministre de la Culture, M. Julián GONZÁLEZ TOLEDO
Ministre de l’Industrie alimentaire, Mme María del Carmen CONCEPCIÓN GONZALEZ
Ministre des Transports, M. Adel YZQUIERDO RODRIGUEZ
Ministre de l’Eseignement supérieur, M. Rodolfo ALARCON ORTIZ
Ministre de l’Informatique et des Communications, M. Maimir MESA RAMOS
Ministre Présidente de la Banque centrale de Cuba, Mme Irma Margarita MARTINEZ CASTRILLON

Présence française

Site internet de l’ambassade : www.ambafrance-cu.org
Consulat de France : section consulaire de l’Ambassade de France à La Havane.
Communauté française à Cuba : 851 inscrits au 31 août 2016.
Communauté cubaine en France : 2 800 personnes environ.

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Fidel Castro a dirigé Cuba de 1959 à 2008. Gravement malade, il avait cédé le pouvoir à son frère Raúl en 2006. Son décès le 26 novembre 2016 a été ressenti à Cuba comme la disparition d’un puissant symbole, ciment de l’identité révolutionnaire nationale et garant de l’idéologie du régime. Par ailleurs, le président Raúl Castro a annoncé sa démission des fonctions de président du conseil d’Etat et du conseil des ministres pour février 2018.

Situation économique

L’économie cubaine pâtit de la crise que traverse son allié vénézuélien, ainsi que des difficultés économiques et politiques du Brésil. La chute des cours du pétrole, conjuguée à des difficultés financières aiguës, a sensiblement réduit les flux d’approvisionnement et de financements dont bénéficiait Cuba. Les rentrées de devises générées par l’activité touristique et les transferts des migrants sont en augmentation sensible, mais ne compensent pas la diminution des transferts.

Politique étrangère

Les présidents Barack Obama et Raul Castro ont annoncé le 17 décembre 2014 le lancement du processus de normalisation entre La Havane et Washington. L’administration Obama a ensuite retiré Cuba de la liste des Etats soutenant le terrorisme et adopté des mesures successives d’assouplissement de certaines dispositions de l’embargo, avant le déplacement du président Barack Obama à La Havane, du 20 au 22 mars 2016. Il n’en reste pas moins que l’embargo lui-même a été maintenu : seul le Congrès, à majorité républicaine, est en mesure de l’abroger. Le Président Donald Trump a annoncé le 16 juin la révision de certaines mesures de libéralisation adoptées par son prédécesseur à l’égard de Cuba. S’il restreint le tourisme, il ne revient pas sur le rétablissement des relations diplomatiques et l’essentiel des allègements de l’embargo décidés par Barack Obama.

Par ailleurs, Cuba bénéficie de sympathies dans diverses régions du monde et notamment en Amérique latine, où l’île peut compter sur l’appui du Venezuela et la solidarité politique des membres de l’Alliance bolivarienne pour les Amériques (Alba). La Havane a en outre hébergé les sessions de négociation de paix entre le gouvernement colombien et la guérilla des FARC, qui ont abouti à la signature des accords de paix le 23 juin 2016.

Mise à jour : 26.06.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE