Marché du travail

Partager

Secteurs à fort potentiel

Pour un ressortissant français, l’enseignement dans les établissements turcs francophones - sous condition et après agrément des autorités turques (Français langue étrangère - mathématiques notamment) - offre encore des possibilités (adresser sa candidature au bureau emploi du consulat à partir du mois de mars / avril de chaque année). Les secteurs du commerce international et du tourisme (sous réserve de parler couramment le turc) présentent également des opportunités d’emploi.

Secteurs non accessibles à un ressortissant étranger

  • Administration publique, armée et police ;
  • Secteur de la santé (médecin, infirmier, etc.) ;
  • Secteur juridique : les avocats ne peuvent pas se présenter au tribunal et doivent exercer leur métier comme conseiller juridique ;
  • Secteur comptable.

Rémunération

Barèmes de rémunération

Le salaire est défini par le code du travail comme le montant versé en liquide à une personne, par l’employeur ou une tierce personne, en rémunération du travail effectué. Il doit être versé une fois par mois en livre turque.

Le salaire minimum légal s’applique à tous les secteurs. La loi impose sa révision tous les deux ans, mais dans les faits, il est revu deux fois par an.

Le salaire minimum brut mensuel est de 1021,50 TRL, soit environ 380 EUR jusqu’au 31 décembre 2013.

Mise à jour : décembre 2013