Emploi, stage

Partager

Marché du travail

Depuis le 25 mai 2006 et l’entrée en vigueur de la libre circulation des travailleurs de l’UE et de l’EEE, les citoyens français souhaitant travailler en Slovénie, n’ont plus besoin d’un permis de travail. De plus amples renseignements relatifs aux démarches à effectuer pour trouver du travail en Slovénie sont disponibles sur le site internet du Portail de l’Union européenne ainsi que sur le site internet de la Bourse du travail de la Slovénie.

Zavod Republike Slovenije za zaposlovanje - Bourse du travail de la Slovénie
Rožna dolina, cesta IX / 6, p.p. 2962, 1001 Ljubljana
Tél : 01/47-90-900
Fax : 01/47-90-262
Courriel : info chez ess.gov.si ou eures chez ess.gov.si

Rémunération

A partir du 1er janvier 2013, le salaire minimum légal s’élevait, par mois, à 783,66 euros brut (zakon o minimalni placi, Uradni list RS, št.13/10 - loi sur le salaire minimal, Journal Officiel RS, n°8/2013).

Le salaire moyen mensuel brut s’élevait, en 2013, à 1509,43 euros brut (990,94 euros net). Plus de 65% des personnes actives ont perçu un salaire inférieur à cette moyenne. La plupart des personnes ayant reçu un salaire moyen brut supérieur à la moyenne slovène travaillent dans l’administration publique, dans l’industrie, la santé et la sécurité sociale, l’armée, le commerce de gros et de détail, l’entretien et la réparation des véhicules à moteur.

Les secteurs de la construction et de l’hôtellerie offrent les salaires les plus bas.

S’agissant de la disparité entre les régions, les salaires supérieurs à la moyenne sont perçus dans les régions Osrednjeslovenska (région de Ljubljana) et Obalno-kraska (littoral) et les salaires les plus bas dans la région Notranjsko-kraska (Slovénie méridionale).

La rémunération prévue par le contrat de travail est constituée du salaire et des éléments constitutifs de la rémunération éventuellement prévus par la convention collective. Pour déterminer le salaire, l’employeur doit respecter le barème fixé en fonction des exigences liées à l’emploi. La salaire est défini en tant que multiple du barème de base prévu par la loi ou par la convention collective applicable, à laquelle l’employeur est lié en fonction de sa branche d’activité. Le salaire est composé du salaire brut, d’une prime de rendement et d’autres primes. Lorsque cela est prévu par la convention collective ou par le contrat de travail, une partie du salaire est également constituée par une prime.

Des majorations sont prévues en cas de travail de nuit, d’heures supplémentaires, de travail le dimanche, les jours fériés et les jours de congés légaux.

L’employeur doit rembourser au salarié ses frais de nourriture durant le travail, ses frais de déplacement vers et depuis le lieu de travail, ainsi que les frais qu’il a engagés pour la réalisation de missions et de travaux déterminés sur le chemin du travail.

L’employeur doit verser au salarié qui a droit à des congés annuels une prime s’élevant au moins au montant du salaire minimum.

Le paiement d’un treizième mois est une pratique répandue en Slovénie.

(Source : EURES / Vivre et travailler)

Mise à jour : septembre 2014