Stages

Partager

Le Code du travail tchèque ne connaît pas le terme ni donc le statut de stagiaire - ou alors uniquement pour les jeunes diplômés enregistrés auprès d’un bureau Pôle Emploi tchèque (Urad prace). Le système des stages n’est pas aussi développé qu’en France, les sociétés tchèques préfèrent des CDI/CDD ou des formules particulières de contrats de travail ou font appel aux agences d’intérim (Docasné pridelení zamestnance). Les étudiants (de l’enseignement supérieur) qui prennent un engagement professionnel pendant leurs études le font de leur propre initiative.

Il y a deux possibilités pour accueillir un stagiaire au sein d’une entreprise :

  • les étudiants réalisent un "stage" (odborna praxe), pendant leurs études (secondaires ou supérieures) sous condition que ce stage fasse partie de leur programme d’études (il est donc obligatoire). Le stage dure le plus souvent une vingtaine de jours mais peut aller jusqu’à quatre mois ou plus, en fonction de la convention passée entre l’école et l´entreprise. Les dates du stage sont définies par l’école ; les stages sont réalisés sur la base d´un contrat entre l’établissement scolaire et l’entreprise et, normalement, sont organisés par l’école elle-même. Si l´étudiant trouve lui-même une entreprise qui n’a pas de contrat avec son école, il faut qu’un tel contrat soit établi.
    Avant de démarrer le stage, l´étudiant doit aller chercher (à l’école) les documents suivants :
    - une copie du contrat (convention) de stage entre son établissement et l’entreprise qui l’accueillera ;
    - un document détaillant les obligations de l’étudiant lors de son stage ;
    - un document détaillant les obligations de l’entreprise vis-à-vis de l’étudiant.
  • Deuxième possibilité, qui concerne surtout les étudiants de formation supérieure  : un véritable emploi (validée par un contrat de travail à temps partiel, contrat relatif à l’exécution d’une mission (Dohoda o provedeni prace) ou contrat relatif à l´exercice d´un travail (Dohoda o pracovni cinnosti), donc rémunéré, en respectant le salaire minimum. Le contrat relatif à l´execution d’une mission ne peut, cependant, pas dépasser 300 heures annuelles pour un seul employeur. Le nombre d’heure effectués sur la base du Contrat relatif à l’exercice d´un travail ne doit pas dépasser, en moyenne, la moitié des heures de travail prescrites par la loi.

Pour trouver un stage en République tchèque, il est donc recommandé d’essayer de contacter directement les sociétés (soit les sociétés-mères en France, soit leurs filiales en République tchèque) et de déposer votre C.V. dans la base de données du CCPEFP (voir plus haut).

Vous pouvez aussi consulter les pages consacrées au Manager Shadowing Programme ou à l’échange international des stages d’étudiants (http://www.aiesec.org).

Avez-vous pensé au volontariat international (V.I.E ou V.I.A.) ?

Le V.I.E. permet aux entreprises françaises de confier à un jeune ressortissant de l’espace économique européen, âgé de 18 à 28 ans, une mission professionnelle (rémunérée) à l’étranger durant une période modulable de 6 à 24 mois.

Pour en savoir plus :

Mise à jour : janvier 2014