Emploi, stage

Partager

Marché du travail

Contexte

Le décret législatif 689 du 5 novembre 1991 et son règlement (décret suprême 014-92 TR du 23 septembre 1992) énoncent que les entreprises nationales et étrangères pourront employer du personnel étranger à hauteur de 20% du total des employés et que leurs rémunérations ne pourront pas être supérieures de plus de 30% à la liste de référence des salaires.

Cependant, les employeurs pourront solliciter une exonération de ce pourcentage limitatif s’il s’agit de personnel professionnel, de techniciens spécialisés, du personnel de direction et/ou gérants, et selon ce qui est prévu dans la réglementation.

Secteurs à fort potentiel

Avec une croissance de de 5,7% en 2013, le Pérou fait aujourd’hui partie des économies les plus dynamiques de la région avec des perspectives très optimistes pour les années suivantes.
Le Pérou bénéficie de richesses naturelles en abondance. De ce fait, les secteurs de la pêche, l’agriculture maraîchère tournée vers l’exportation et la culture à contre-saison, l’extraction de minerais (zinc, or, cuivre, plomb) ainsi que d’hydrocarbures, sont des secteurs développés nécessitant une main d’œuvre qualifiée.

L’industrie reste relativement peu développée. Le secteur du tourisme propose de nombreuses possibilités (sites naturels et archéologiques précolombiens, tourisme d’aventure en forêt amazonienne ou dans les Andes, tourisme balnéaire sur la côte).

Des possibilités existent aussi dans le secteur des infrastructures (assainissement des eaux, transport, énergie).

Il est recommandé de faire appel à un avocat pour la constitution d’une société afin de mettre en place un projet d’investissement. Le pays cherche notamment à diversifier son économie. Les entreprises françaises qui possèdent des technologies et un savoir-faire spécifiques pourront facilement s’implanter au Pérou.

Rémunération

La durée maximale de travail est de 8 heures/jour et de 48 heures/semaine.

Depuis le 1er juin 2012, le salaire minimum est de 750 soles par mois (environ 267 USD). La rémunération du travail de nuit est majorée de 35% (22h00-6h00).
La périodicité du paiement varie en fonction de la catégorie de personnel :

  • pour les salariés : les ouvriers reçoivent un salaire journalier avec un paiement hebdomadaire et les employés, un salaire mensuel payé à la quinzaine ou au mois ;
  • pour les travailleurs indépendants : elle est fixée dans le contrat.

Le salaire n’augmente pas avec l’ancienneté. Le versement du salaire se fait par virement ou en liquide.

Il existe un système obligatoire de pensions (assurance vieillesse, invalidité et survivants) soit public (SNP), soit privé (SPP). Les cotisants du SNP paient 13% de leurs revenus bruts et ceux du SPP en moyenne 13,2%.

Pour en savoir plus :

Mise à jour : janvier 2014