Scolarisation

Les établissements scolaires français au Mexique

Pour toute information sur la scolarisation dans le système français à l’étranger, vous pouvez consulter notre thématique sur les études et la scolarisation.

Vous y trouverez des renseignements sur :

  • les établissements français du primaire et du secondaire à l’étranger ;
  • les bourses scolaires et la prise en charge des frais de scolarité à l’étranger ;
  • les possibilités qui s’offrent à vous si votre enfant ne peut être scolarisé à l’étranger dans le système français (enseignement à distance par le CNED, programme français langue maternelle (FLAM), internats en France) ;
  • les épreuves du baccalauréat à l’étranger ;
  • les bourses d’études supérieures en France et à l’étranger ;
  • l’équivalence des diplômes.Quatre établissements scolaires sont conventionnés par l’AEFE au Mexique :

1. Le lycée franco-mexicain de Mexico scolarise de la maternelle à la terminale (plus une section BTS).

Le LFM est situé dans le quartier résidentiel et d’affaires de Polanco (Avenida Homero 1521 – Colonia Polanco – 11560 Ciudad de Mexico). Une annexe (classes de primaire et collège) existe dans le sud de la ville, à Coyoacan (Cerro Xico 24 –Oxtopulco Universidad – Colonia Coyoacan – 04310 México DF).

2. L’école Molière – LFM AC de Cuernavaca : extension du LFM de Mexico, cet établissement est situé : Francisco I. Madero 315 – Ocotepec – 62220 Cuernavaca (Etat de Morelos).

3. Le lycée franco-mexicain de Guadalajara scolarise de la maternelle à la terminale. Il est situé Francisco Villa 235 – Colonia El Bajío – 45019 Zapopan, commune résidentielle de la banlieue de Guadalajara.

4. L’école française d’Alembert et Diderot scolarise de la maternelle au CM2, depuis 2014, dans un quartier résidentiel. Cet établissement est situé Prado Norte 614, Lomas de Chapultepec, Ciudad de Mexico.

Enseignement supérieur

Les ressortissants français titulaires du baccalauréat peuvent s’inscrire en première année de licence dans une université mexicaine. Selon les établissements, ils doivent satisfaire à une épreuve de langue espagnole et à un concours d’entrée. Pour l’admission aux universités publiques, il existe un concours d’entrée et les étudiants mexicains et étrangers sont admis en fonction des résultats obtenus et du nombre de places disponibles. Pour les établissements privés, un test d’admission peut être demandé.

Un accord relatif à la reconnaissance mutuelle des diplômes, des titres et des périodes d’études de l’enseignement supérieur a été signé en 2014 à l’occasion de la visite du président de la République française au Mexique. Il est rentré en vigueur en juillet 2015. Il s’agit d’un accord cadre qui ne permet pas à ce jour l’exemption automatique des démarches de « revalidation » par le ministère d’Education publique (SEP). Dans les cas de poursuites d’études, ce sont les universités d’accueil qui décident in fine à quel niveau d’études elles acceptent les étudiants ayant fait une partie de leurs études en France.

La coopération scientifique franco-mexicaine s’appuient sur plusieurs programmes qui jouent le rôle de piliers (ECOS-Nord, CONACYT-ANR, etc.). Elle compte sur la participation active des grands organismes de recherche comme le CNRS, le CIRAD, l’Institut Pasteur, l’INSERM et l’IRD, entre autres. Dans le domaine des sciences sociales, le CEMCA joue un rôle prépondérant en organisant des séminaires, des colloques et autres activités scientifiques en lien avec les partenaires mexicains. Il accueille également des chercheurs invités.

Pour en savoir plus

Notre rubrique thématique sur les études et la scolarisation à l’étranger
Page enseignement supérieur au Mexique de l’ambassade du Mexique en France
Page du conseil national de sciences et technologie
Page de l’association nationale des universités et institutions de l’éducation supérieure

Mise à jour : janvier 2017