Santé

Partager

Pour une présentation des risques épidémiologiques ainsi que des conseils sur la médecine au quotidien, consultez les pages suivantes :

Avant le départ, il est vivement conseillé de souscrire une assurance rapatriement et de consulter son médecin traitant.

Médecins

Les médecins canadiens, y compris ceux pratiquant au Québec, ne se déplacent pas à domicile à l’exception de ceux accrédités auprès des consulats généraux de France au Canada. La consultation au cabinet du praticien est cependant plus courante.

La mise en place au Québec d’un système identique à celui de SOS Médecins en France est à l’étude. Certains centres médicaux sont accessibles sans rendez-vous, tous les jours et souvent jusqu’à 21 heures. Les plus répandus sont les centres de santé et de services sociaux (CSSS) qui proposent les services de santé courants -pour la plupart gratuits - aux résidents de leur quartier : vaccinations, soins infirmiers, orientation, programmes de prévention, dépistage, etc. Ils sont signalés par des panneaux blancs sur fond vert. Ils sont en général ouverts de 8h à 20h et les temps d’attente sont longs.

Pour connaître l’adresse du CSSS le plus proche de votre domicile, vous devez appeler le (1) 514 873 21 11 ou consulter le site Internet du ministère de la Santé et des Services sociaux québécois.

Il est également possible d’obtenir des conseils médicaux (sauf urgence) auprès de personnel médical, généralement un ou une infirmier(e), en appelant le service Info-Santé 811 dans toute la province de Québec, à l’exception des régions du Grand-Nord (Terres-Cries-de-la-Baie-James et Nunavik). Ce service est ouvert 24 heures sur 24 tous les jours de la semaine.

Couverture sociale

La carte d’assurance maladie du Québec (carte Soleil) est délivrée par la Régie d’assurance maladie du Québec (RAMQ) à tout résident temporaire ou permanent titulaire d’un permis de travail d’une durée supérieure à 6 mois mentionnant impérativement le nom de l’employeur. Cette carte garantit une couverture de base. Les soins médicaux, les frais d’investigations médicales et d’hospitalisation sont gratuits. Les soins dentaires, les médicaments, les examens et soins orthoptiques (sauf pour les enfants de moins de 18 ans), l’achat, la pose, les remplacements de lunettes et de lentilles (pour tous) sont payants. A noter que pour les enfants de moins de 10 ans, les frais dentaires de nettoyage annuel et les soins de réparation sont gratuits, ainsi que les médicaments en l’absence d’assurance privée de l’employeur.

Les frais d’orthodontie sont payants. Il convient de souscrire une assurance santé complémentaire.

En l’absence de cette carte, le coût des actes médicaux (notamment en cas d’hospitalisation) étant très élevé, il est recommandé aux personnes ne possédant pas de mutuelle française de s’affilier à la Régie d’Assurance-maladie du Québec qui prend en charge les frais de consultation et d’hospitalisation, à l’exception des soins dentaires et des frais de transport en ambulance.

Si vous n’êtes pas affilié à la RAMQ, une somme élevée correspondant aux frais de dossier vous sera demandée à l’entrée à l’hôpital en plus du montant des soins effectués sur place. Dans certains cas (par exemple, pour les étudiants), la RAMQ exige une assurance maladie personnelle et de façon générale pour les travailleurs une assurance médicaments. Les médicaments sont gratuits pour les étudiants.

Pour en savoir plus sur le système de protection sociale au Québec, veuillez consulter le chapitre sur la protection sociale régime local de sécurité sociale dans ce portail pays.

Hôpitaux

Bien que la majorité des programmes de santé soient financés par le gouvernement fédéral, le système de santé est inégal d’une province ou d’un territoire à l’autre.

Ainsi, certains soins, comme les soins dentaires et l’ophtalmologie, ne sont pas toujours pris en charge. Les soins médicaux ou hospitaliers sont de bonne qualité, mais leur coût est très élevé. Le système de santé canadien étant fragile, l’objectif est de responsabiliser le patient et d’éviter une consommation excessive de médicaments.

En cas de problème de santé la nuit ou le week-end, il est possible de se présenter au service urgence d’un hôpital ouvert 24 heures sur 24, généralement saturé. Les conditions d’accueil et de traitement des patients peuvent parfois laisser à désirer. Le numéro d’urgence reste le 911 pour tout type d’urgence (police, pompiers, ambulance).

Si vous n’avez pas de médecin de famille, vous devez vous rendre dans un dispensaire médical appelé Walk-in-Clinic. Le temps d’attente y est long contrairement à celui de la consultation, qui est très rapide ! Le coût d’une consultation est élevé et doit être réglé en espèces avant la visite. Certaines consultations ne se pratiquent pas nécessairement de la même façon qu’en France.

L’accès aux spécialistes ne se fait que par l’intermédiaire d’un généraliste (Family doctor) et peut nécessiter un long délai d’attente.

En cas d’hospitalisation, le règlement des frais (séjour et honoraires du personnel médical) est exigé avant la sortie du centre hospitalier. Les examens médicaux effectués à l’hôpital doivent être réglés au moment de l’admission.

Médicaments

On trouve essentiellement des médicaments américains. Il existe très peu de médicaments de marques françaises sur le marché. On peut se procurer tous les médicaments de premiers soins (aspirine par exemple) dans les épiceries et grandes surfaces. De nombreux sites Internet nord-américains proposent l’achat de médicaments américains en ligne. Il faut faire preuve d’une extrême vigilance et éviter le recours à ce type d’achat.

Il peut s’avérer utile de converser le nom d’un médicament en particulier, de sa molécule (inscrite sur la boîte en dessous de celui du médicament) lors d’un premier rendez-vous médical au Canada et d’emporter avec soi certaines pièces médicales (radiographies, carnet de vaccinations, etc.).

Durant l’été, en raison de la présence de moustiques et autres insectes (mouches noires), il faut se munir d’une crème répulsive et, si l’on souffre d’allergies, d’un antihistaminique assez puissant. L’hiver, il ne faut pas hésiter à enduire son visage et les membres exposés au froid de crème grasse cold cream ou de vaseline en vente dans les pharmacies (drugstore).

Autres

La loi canadienne interdit strictement de fumer dans tous les édifices publics et les établissements commerciaux, sur les vols des compagnies canadiennes, dans les aéroports, les trains et les bus, ainsi qu’à son domicile lorsqu’il s’agit d’un logement loué. Une clause spécifique apparaîtra sur le contrat de location. Il est vivement recommandé de la respecter afin d’éviter de sérieux problèmes.

Il est fortement conseillé de consulter son médecin traitant avant le départ et de souscrire une assurance rapatriement.

Mise à jour : avril 2014