Coût de la vie

Monnaie et change

L’unité monétaire est le rial iranien.

Le système des changes fluctue entre un et plusieurs taux différents. Le taux de change de la banque centrale d’Iran (BCI) était courant novembre 2018 : 1 euro = 47 000 rials iraniens. Il existe par ailleurs un marché de change secondaire, ainsi qu’un taux de marché dit libre, sur lesquels 1 euro s’échangeait en moyenne courant novembre 2018 aux environs de 90 000 et 150 000 rials iraniens respectivement.

Bien que la monnaie iranienne soit le rial, les prix sont assez souvent exprimés en tomans (un toman vaut 10 rials) ou en billet (1 billet = 1000 tomans ou 10 000 rials).

Opérations bancaires

Transfert de fonds

Il y a un contrôle des changes, très strict. Le rial iranien n’est pas convertible. Il est donc impossible de convertir des rials iraniens en euros pour les rapatrier en quittant le pays.

Le moyen de paiement le plus utilisé est le paiement en liquide. Pour les milieux d’affaires le paiement par chèque est davantage employé. Les cartes bancaires internationales ne peuvent être utilisées. Il est impossible de payer ou d’effectuer des retraits avec une carte bancaire étrangère. Le dollar américain est accepté assez largement. Il est conseillé de voyager avec du numéraire, en dollars américains (coupures récentes) ou en euros qui sont aisément changés dans les banques et les bureaux de change en ville.

Alimentation

Il n’y a pas de difficultés particulières d’approvisionnement, mais les produits importés sont chers, et leur prix varie du simple au triple en raison de leur arrivée irrégulière sur le marché iranien. On peut toutefois rencontrer des périodes de pénuries pour certains produits.

Prix moyen d’un repas dans un restaurant

Le prix moyen d’un repas dans un restaurant de qualité supérieure est de 20 à 30 euros, et de 12 euros dans un restaurant de qualité moyenne. Il convient de laisser un pourboire, représentant environ 10 % de la note.

Evolution des prix

Pour connaître l’indice des prix à la consommation (IPCH), tous postes de dépenses confondues, consultez le site internet de la Banque mondiale.

Mise à jour : février 2014

PLAN DU SITE