Loisirs et culture

Tourisme

Les sites touristiques et historiques sont aussi nombreux que divers. L’Inde en général et, en particulier, les Etats du Nord, offrent des possibilités de tourisme innombrables.

Aux environs de New-Delhi il est possible de visiter les réserves animales et végétales, les multiples palais et d’apprécier les nombreuses collections de peinture dans les musées et les galeries d’art de la ville.

Dans l’Etat du Rajasthan, les forteresses rajpoutes de Jaisalmer et Jodhpur, les villes de Jaipur et Udaipur, les temples de Mount Abu et Ranakpur, etc.

Uttar Pradesh : Agra (Taj Mahal), Lucknow, contreforts himalayens : Moossorie, Nainital, Almora. Himachal Pradesh : vallées himalayennes (la Suisse indienne), Kulu, Manali. Ladadh (et vallée du Zanskar). Il convient de noter qu’en raison de la situation de guerre civile qui sévit dans l’Etat de Jammu et Cachemire, le tourisme est formellement déconseillé dans cette région.

La région de Bombay : îles d’Elephanta (à 10 km de Bombay), Goa (ancienne possession portugaise), Aurangabad pourvue d’un riche patrimoine archéologique et artistique, belles plages de sable.

Calcutta et dans un rayon de 700 km : vers le sud, Bhubaneswar et Konarak (nombreux temples du VIIIème au XIIème siècle), Bishnupar (temples des XVIème et XVIIème siècles), Chandernagore (quelques traces de la présence française), Bandef (quelques traces de la présence portugaise), Murshidabad (architecture bengali musulmane), Darjeeling (station climatique préhymalayenne), réserve de tigres du Bengale, Puri, Dhiga et Gopalpur (plages).

Enfin, l’Himalaya (pour le ski, le trekking et la pêche) et les centres de villégiatures de l’Himachal Pradesh et du Cachemire et le Ladakh. Pondichery : la région est riche en temples mais beaucoup sont situés à des distances importantes (100 à 400 km).

Pour des renseignements à caractère touristique, s’adresser à :

Office national indien du Tourisme
11-13 bis boulevard Haussmann - 75009 Paris
Téléphone : 01 45 23 30 45 / 45 23 39 65
Télécopie : 01 45 23 33 45
Courriel

Activités culturelles

Activités culturelles en français

On peut également emprunter des livres en français dans les bibliothèques des Alliances françaises et des ouvrages en anglais dans les universités (notamment à New-Delhi). Il est possible de prendre un abonnement auprès du CEDUST (Centre d’études et de documentation universitaire, scientifique et technique), service de l’Ambassade de France situé à New Delhi, sis 2 Aurangzeb Road, afin de pouvoir emprunter des films en DVD, des CD de musique, des livres en français, etc…

Activités culturelles locales

Le cinéma propose des films américains et indiens, en hindi et tamoul (avec parfois sous-titrages en anglais). Ce sont principalement des comédies musicales, films d’aventure et policiers qui sont largement diffusés au travers d’un réseau de 14 000 salles réparties dans tout le pays. Le cinéma indien est le premier producteur mondial de films (environ 800 par an). Si certaines salles de cinéma offrent un confort sommaire, il en existe également de bon confort et les multiplexes commencent à faire leur apparition à New-Delhi, Bombay et Bangalore.

Les théâtres sont assez nombreux à New-Delhi, Bombay, Calcutta. Les pièces sont jouées en hindi, en bengali ou en anglais.

De nombreux spectacles de danse et de musique indienne sont donnés, en particulier pendant la saison d’hiver, et sont souvent présentés dans le cadre de festivals. On peut également entendre des concerts de musique classique, et assister à des spectacles de ballets et de mimes donnés par des compagnies étrangères.

Les expositions sont nombreuses. A New-Delhi, elles concernent des domaines très divers (peinture, gravure, photographie, sculpture, poterie). A Calcutta et Bombay, elles sont consacrées essentiellement à la peinture.

Sports

Il est possible de s’adonner au tennis, au golf, au polo, à la natation, à l’aviron, à l’équitation, au squash, au football, etc. Il existe des clubs dans ces différentes disciplines, le coût de l’abonnement annuel varie de 500 à 1500 €. Les plages proches des villes sont en général polluées et dangereuses et la pratique des sports nautiques est déconseillée.

En raison du climat particulièrement éprouvant à New-Delhi, à Pondichéry et à Calcutta, il n’est pas possible de pratiquer certains sports tout au long de l’année. Des rencontres sportives locales et internationales se déroulent régulièrement, et notamment en rugby, en cricket (qui est le sport national pratiqué par des millions d’Indiens), en hockey et en football. Des courses hippiques se déroulent en hiver dans les principales villes indiennes.

Les équipements sportifs sont disponibles sur place, mais à un coût assez élevé. Il est donc préférable de les emporter d’Europe. Il est pratiquement exclu de pratiquer la chasse, l’administration indienne ne facilitant pas ce genre d’activités.

La pêche se pratique peu en Inde. Soumise à l’obtention d’un permis, elle est réglementée différemment selon les régions. A Pondichéry, le permis de pêche est délivré par le Centre d’information de la ville. A Bombay, elle se pratique durant une certaine période.

Télévision – Radio

Les DVD (dont la plupart sont piratés) sont très largement disponibles à des prix défiant toute concurrence (quelques euros), mais la qualité laisse souvent à désirer. Les films les plus récents sont en revanche très rapidement disponibles, parfois avant même leur sortie sur grand écran.

La télévision comporte plusieurs centaines de chaînes, aux programmes inégaux et en langue locale. Le câble, disponible dans les grandes villes permet de recevoir des chaînes étrangères (CNN, BBC, TV5, CFI, DW, Star Plus, Star Movies, Cartoons Network, MTV, etc). On peut aussi s’équiper d’une antenne parabolique pour capter d’autres programmes. Le système adopté est PAL.

Les radios locales indiennes diffusent alternativement de la musique locale, des informations et des entretiens (en hindi ou bengali).

Presse française

La presse française n’est pas diffusée en Inde, à part quelques revues dans les kiosques des grands hôtels. Il est donc souhaitable de souscrire des abonnements personnels, tout au moins en ce qui concerne les hebdomadaires et les mensuels, les délais de réception ne permettant pas les abonnements à des quotidiens. Il n’y a pas de restrictions à l’importation de journaux, livres et DVD, sauf pour les ouvrages à caractère pornographique qui sont interdits également à la vente. De même, les cartes du Cachemire publiées par certaines revues sont systématiquement censurées si elles ne correspondent pas à la position indienne.

On trouve quelques livres français à la librairie française "French Book Center" (Block A, Shop n° 3, Defence Colony) à New-Delhi. A Calcutta, la librairie "Shatabdi Press Book" (Park Street, Calcutta 700 016) assure la diffusion d’ouvrages français. A Pondichery, trois établissements proposent des livres en Français : la librairie Française (rue Suffren), la librairie "Kailash" (rue Bussy) et la librairie Presse-Bureau (42 rue François Martin). Les publications françaises sur place sont notamment "le Trait d’Union", mensuel d’information de la communauté française à Pondichery, et la "Fenêtre jarkhora", publication de l’Alliance française de Delhi.

Mise à jour : décembre 2013

PLAN DU SITE