Déplacement de Jean-Yves Le Drian à Marseille (26 novembre 2019)

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, s’est rendu le 26 novembre 2019 à Marseille pour assister à la signature d’un contrat cadre de développement touristique et d’internationalisation de la région Sud. Cet accord a été signé entre la Région, son Comité régional de tourisme, et Atout France, l’opérateur touristique de l’État.

La région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur enregistre chaque année près de 220 millions de nuitées touristiques. Elle a accueilli 31 millions de visiteurs en 2018, dont 6 millions de touristes internationaux, ce qui en fait la deuxième région de France pour l’accueil des clientèles internationales. Partenaire historique d’Atout France, la Région sud mène depuis plusieurs années une politique touristique ambitieuse autour de ses trois marques mondiales, la Provence, la Côte-d’Azur et les Alpes.

Le ministre a assisté à la conclusion du premier accord-cadre de développement touristique et d’internationalisation d’une région française avec Atout France. Cet accord triennal porte sur l’observation statistique, l’accompagnement de l’investissement touristique et la promotion internationale des destinations touristiques de la région Sud. Il permettra au comité régional du tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur et à Atout France de développer et dynamiser l’économie touristique régionale et ainsi de faire rayonner la région Sud à l’international. L’ambition d’Atout France est d’étendre ce nouveau type d’accord à l’ensemble des régions françaises en appui de leurs priorités, conformément à la démarche partenariale portée par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour l’atteinte des objectifs du Gouvernement d’accroître les recettes issues du tourisme international et de construire une économie touristique plus durable en France.

Jean-Yves Le Drian a participé ensuite au colloque « Méditerranée du futur, acte III », organisé par la Région sud/ Provence-Alpes-Côte d’Azur et centré sur l’investissement. Dans la suite du Sommet des deux rives qui s’est également tenu à Marseille en juin 2109, ce colloque doit mettre en avant une nouvelle vision de la Méditerranée, autour de projets concrets et innovants au profit des populations, en particulier les jeunesses des pays riverains de la Méditerranée, en fédérant et mobilisant de nouveaux réseaux, de nouveaux partenariats entre sociétés civiles, entreprises privées, acteurs publics, États et organisations internationales.