La formation aux opérations de maintien de la paix

Partager

Le Bénin et le Mali participent, en étroite collaboration avec la DCSD, à la mise sur pied d’une capacité africaine francophone pour les opérations de maintien de la paix (OMP) en dispensant un savoir-faire spécifique dans leurs ENVR. Du fait de l’engagement croissant des pays africains dans les opérations de paix et de sécurité, la demande de formation augmente en effet considérablement.

Centre de perfectionnement aux actions post-conflictuelles de déminage et de dépollution (CPADD) – Ouidah (Bénin)

Inauguré le 25 avril 2003, le CPADD situé à Ouidah au Bénin a pour vocation de former des hommes et des femmes dans le domaine du déminage civil et militaire. Au cours des dernières années, de nombreux pays ou organisations internationales ont souhaité participer au fonctionnement de ce centre aux côtés du Bénin et de la France, notamment le Canada, la Belgique, l’OIF, le Japon et le Brésil. Le centre a acquis une réelle dimension internationale concrétisée entre autres par l’évolution de ses statuts, l’engagement de nouveaux partenaires et surtout l’adhésion aux projets de nombreux acteurs incontournables de la lutte contre les mines dans le monde.

Le Centre dispense une vingtaine de formations différenciées d’une à dix semaines, dont certaines en langue anglaise et portugaise, et dispose d’une centaine de places chaque année, sans compter les stages destinés aux ONG et organisations internationales (CICR, MAG, HI…). Près d’une vingtaine de pays envoient chaque année des stagiaires dans cette école.

École de Maintien de la Paix Alioune Blondin BEYE (EMP) – Bamako (Mali)

L’EMP, un cas particulier

Mise à jour : juin 2013