Traité sur le commerce des armes (26.04.19)

Les États-Unis ont annoncé leur intention de retirer leur signature du traité sur le commerce des armes (TCA).

La France, qui a activement participé à la négociation de ce traité et qui fut l’un des premiers Etats à le ratifier, regrette cette décision.

Elle rappelle que ce traité entré en vigueur en décembre 2014, avait été adopté par l’Assemblée générale des Nations unies le 2 avril 2013, seuls la Corée du nord, l’Iran et la Syrie s’y étant opposés.

Le traité sur le commerce des armes, conformément à ses objectifs, permet d’améliorer les systèmes de contrôle des exportations d’armes classiques et de lutter contre les trafics illicites. Les Etats parties au traité se sont pleinement engagés à limiter l’impact déstabilisateur de la dissémination incontrôlée des armes classiques dans le monde, notamment des armes légères et de petit calibre, et ainsi renforcer la paix et la sécurité internationale.

Avec ses partenaires européens, la France poursuivra ses efforts en faveur de la promotion et de l’universalisation de ce texte.