Quai d’Orsay – Déclaration du porte-parole adjoint – Traité sur les Forces nucléaires intermédiaires (FNI) (2 août 2019)

La France regrette qu’aucune solution n’ait pu être trouvée pour maintenir en vigueur le traité sur les Forces nucléaires intermédiaires (FNI), et que la Russie n’ait pas répondu aux demandes d’explications ni aux appels à une application conforme du traité formulés de façon répétée l’an dernier.

Le Traité FNI était un élément central de l’architecture de sécurité européenne et de la stabilité stratégique en Europe. La fin de ce traité accroit les risques d’instabilité en Europe et érode le système international de maitrise des armements.

La France réaffirme son engagement en faveur d’une maîtrise des armements et d’un désarmement nucléaires réels et vérifiables, fondés sur le droit, et encourage la Russie et les États-Unis à prolonger au-delà de 2021 le traité New Start sur leurs arsenaux nucléaires et à négocier un traité successeur.

PLAN DU SITE