Conférence d’Abou Dhabi (14-20 décembre 2019)

Les États parties à la convention des Nations Unies contre la corruption (Convention de Mérida) se réunissent pour la 8e fois depuis l’entrée en vigueur de cette convention, du 14 au 20 décembre 2019 à Abou Dhabi (EAU). Ils procéderont à une revue d’examen des grandes mesures anti-corruption adoptées sur le fondement de cette convention et envisageront l’adoption de mesures nouvelles permettant de renforcer le cadre international de lutte contre la corruption – un fléau qui impacte négativement aussi bien le développement des États que la gouvernance démocratique.

La France est représentée par une délégation interministérielle conduite par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, et qui intègre l’Agence française anti-corruption (AFA), le Parquet national financier et la Cour des comptes. Cette délégation insistera tout particulièrement sur la nécessité de combattre la corruption qui facilite la criminalité environnementale. La France présentera un projet de résolution. De nombreuses atteintes à l’environnement et aux espèces protégées sont, en effet, rendues possibles – directement ou indirectement – par des faits de corruption.

À cette conférence d’Abou Dhabi, la France s’attachera également à promouvoir le renforcement de la coopération internationale contre la corruption, avec pour objectif que l’ensemble des pays mobilisent pleinement leurs autorités sur les enjeux de la lutte contre la corruption et de permettre aux plus vulnérables d’entre eux de renforcer leurs systèmes judiciaires afin de poursuivre systématiquement les auteurs d’infraction et d’identifier, saisir et confisquer les avoirs criminels.

Pour en savoir plus sur la convention de Merida et la lutte contre la criminalité organisée