L’Afrique : une priorité française dans le domaine de la santé mondiale

La stratégie globale de la France pour la santé mondiale (2017-2021) vise à atteindre la couverture santé universelle, notamment en agissant pour « renforcer les systèmes de santé tout en luttant contre les maladies ». À ce titre, la France est particulièrement engagée en Afrique. Ce continent reste, à l’heure actuelle, celui sur lequel les indicateurs sanitaires demeurent les plus préoccupants : enjeux démographiques, taux importants de mortalité maternelle et infantile, prévalence du VIH/sida et nombre de cas de tuberculose et de paludisme élevés, montée en puissance des maladies non transmissibles, etc.

La France appuie directement les pays via ses opérateurs principaux, l’AFD et Expertise France, et ses engagements multilatéraux.

Une partie de la contribution de la France au Fonds Mondial pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, mise en œuvre par Expertise France, vise à renforcer les capacités des pays francophones récipiendaires du Fonds. À l’occasion de la prochaine conférence de reconstitution des ressources du Fonds qui se tiendra à Lyon le 10 octobre 2019, les enjeux concernant les pays d’Afrique francophone occuperont une place centrale.

La France est également pleinement mobilisée en Afrique pour promouvoir des systèmes de santé nationaux et communautaires accessibles, pérennes, résilients et de qualité pour atteindre la couverture santé universelle.
En parallèle, elle est engagée dans le soutien aux programmes de santé sexuelle, reproductive, maternelle, néonatale et infantile, favorisant une approche transversale, basée sur les droits. Cet engagement passe notamment via le Fonds français Muskoka mis en œuvre dans 8 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Bénin, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Tchad, Togo et Sénégal).

La France finance et met en place enfin de nombreux projets de sécurité sanitaire internationale en Afrique qui sont structurants sur le système de santé des pays.
En lien avec ces priorités, le président de la République souhaite renforcer les investissements privés français en Afrique afin d’ouvrir des cliniques de qualité et de développer les ressources humaines en santé, pour répondre aux défis sanitaires et démographiques persistants dans la région.

Voir la rubrique Stratégie de la France en santé mondiale 2017-2021

Mise à jour : 30.11.18

PLAN DU SITE