Présidence française du G7

Le G7 (« groupe des 7 ») rassemble la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Japon, l’Italie et le Canada, dont les chefs d’État et de gouvernement se réunissent lors d’un sommet annuel.

En plus des sujets économiques, qui sont au cœur de sa fondation, le G7 est désormais une enceinte de concertation où sont apportées des réponses communes aux grands enjeux globaux : la paix et la sécurité, la lutte contre le terrorisme, le développement, l’éducation, la santé, l’environnement et le changement climatique par exemple.

Huit ans après le sommet de Deauville, c’est au tour de la France de prendre la présidence du groupe en 2019 et d’organiser un sommet qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août 2019.

Le Sommet de Biarritz

Après le Sommet de Charlevoix, au Québec, organisé par la présidence canadienne les 8 et 9 juin 2018, le président de la République a annoncé que le sommet des chefs d’État et de gouvernement, moment culminant de la présidence française, se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août 2019.

Depuis la création du groupe, la France a accueilli six sommets du G7 : Rambouillet en 1975, Versailles en 1982, Paris (Arche de la Défense) en 1989, Lyon en 1996, Évian en 2003, et enfin Deauville en 2011.

En savoir plus sur le sommet de Biarritz

L’architecture de la présidence

La présidence française du G7 est mise en œuvre par la Présidence de la République. Pour préparer celle-ci, le sherpa est à la tête d’un comité de pilotage. Il rassemble trois filières qui appuient les travaux de la présidence selon les orientations définies par le Président de la République :

  • La filière Sherpa, avec une équipe dédiée sous la direction du Sous-Sherpa G7 qui assure la coordination et le pilotage de l’ensemble des travaux,
  • La filière politique, qui traite notamment des questions d’affaires étrangères,
  • La filière finances.

Le Secrétariat général de la présidence française du G7 a la charge de définir les besoins logistiques de l’ensemble des manifestations, ainsi que la préparation, l’organisation et la sécurité des réunions préparatoires et du sommet. En liaison avec les services concernés du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, il assure le pilotage de la communication et celui des questions protocolaires. Il gère et s’assure enfin de la cohérence d’ensemble du programme et du budget de la présidence française du G7.

Cinq objectifs pour lutter contre les inégalités

En 2019, afin de réduire les inégalités de destin et permettre à chacun(e) d’avoir les mêmes chances dans la vie, quelles que soient son lieu de naissance, son lieu de résidence ou son sexe, mais aussi pour assurer la stabilité globale et la paix, la France a défini plusieurs objectifs et priorités pour sa présidence du G7 :

  • la lutte contre les inégalités de destin, en favorisant particulièrement l’égalité entre les femmes et les hommes, l’accès à l’éducation et à des services de santé de qualité ;

La présidence française du G7 a décidé de reconduire le Conseil consultatif pour l’égalité entre les femmes et les hommes mis en place en 2018 par la présidence canadienne. Les 35 membres du Conseil consultatif ont proposé des contributions dans leur domaine d’expertise pour élaborer un document de recommandations : le Partenariat de Biarritz pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Consultez la synthèse du document au format pdf

Consultez le document complet sur le site du G7

  • la réduction des inégalités environnementales en protégeant notre planète grâce aux financements en faveur du climat et d’une transition écologique juste centrée sur la préservation de la biodiversité et des océans ;
  • la promotion de politiques commerciales, fiscales et de développement plus justes et équitables ;
  • l’action pour la paix, contre les menaces sécuritaires et le terrorisme qui déstabilisent les fondations de nos sociétés ;
  • l’exploitation de manière éthique et centrée sur l’humain des opportunités offertes par le numérique et l’intelligence artificielle.

Un format renouvelé

Ce G7 ne sera pas seulement une réunion entre les gouvernements des sept pays, mais une occasion de travailler plus largement avec tous ceux qui partagent nos valeurs et sont prêts à se mobiliser pour avancer ensemble.

Ainsi, d’autres pays seront invités à prendre part aux débats et négociations au sommet des chefs d’Etat et de gouvernements, mais également dans les réunions préparatoires toute l’année durant. Certains pays d’Afrique notamment auront une place particulière, ce continent étant un partenaire privilégié et le vivier de défis de développement, mais aussi d’opportunités pour construire l’égalité à venir.

La présidence du G7 tient également à travailler main dans la main avec les organisations internationales et cherchera à renforcer les synergies entre elles et avec elles.

Enfin, la société civile sera étroitement associée à ce G7 à travers notamment la mobilisation spécifique des groupes d’engagement : les jeunes (Youth 7), les femmes (Women 7), les organisations non gouvernementales (C7), les syndicats (Labour 7), les employeurs (Business 7), les centres de recherche (Think tanks 7) et les académies des sciences (Science 7).

Une année de dialogue

Tout au long de l’année 2019, des réunions au niveau ministériel ont été organisées pour préparer le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de Biarritz fin août :

4-5 avril : Intérieur
5-6 avril : Affaires étrangères
5-6 mai : Environnement
9-10 mai : Egalité femmes/hommes
16-17 mai : Santé
6-7 juin : Emploi « G7 social »
4-5 juillet : Développement et éducation
17-18 juillet : Finances

Mise à jour : août 2019

PLAN DU SITE