Nicole Ameline, candidate au Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDEF, l’équivalent du CEDAW en anglais)

Partager

La France présente la candidature de Nicole Ameline comme experte internationale au sein du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) pour la période 2021-2024. L’élection est appelée à se tenir à New York le 2 septembre 2020 à l’occasion de la 21e réunion des États parties à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.

Le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes

Le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDAW), également nommé le Comité CEDAW, a été créé par la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (la Convention) adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 18 décembre 1979 et entrée en vigueur le 3 septembre 1981. Composé de 23 experts internationaux sur les droits de la femme élus par les 189 États parties à la Convention, il a été mandaté par l’Organisation des Nations unies pour surveiller la mise en œuvre de la Convention.

Le rôle essentiel du CEDAW consiste à étudier et à analyser la situation des femmes dans les pays sous examen et cela, à travers un rapport que les États parties sont tenus de présenter périodiquement ainsi qu’à travers les réponses aux questions posées lors de la discussion avec les experts. Les observations finales constituent l’évaluation du comité et ses suggestions et conseils dans le but de résoudre les difficultés, les problèmes et les défis auxquels font face les femmes. Des actions et des démarches sont aussi suggérées au gouvernement.

En vertu du Protocole facultatif à la Convention, le Comité est habilité :

  1. à examiner des communicationsémanant de particuliers ou de groupes de particuliers qui se disent victimes d’une violation des droits protégés par la Convention, et
  2. à mener des enquêtessur des violations graves ou systématiques des droits de la femme.

Ces mécanismes sont facultatifs et ne concernent que les États parties au protocole.

Le Comité émet également des recommandations générales et des suggestions. Les recommandations générales s’adressent aux États et portent sur des dispositions ou des thématiques de la Convention.

La candidature de Nicole Ameline

Les femmes sont les moteurs du changement durable - Nicole Ameline

Engagement dans le système des Comités de traité et en faveur des Objectifs de développement durable

Membre du Comité sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW), Nicole Ameline est reconnue au plan international pour son engagement en faveur des droits des femmes. Mme Ameline dispose d’une expertise reconnue au sein du Comité dont elle a assuré la présidence de 2013 à février 2015 et dont elle assure depuis début 2019 la vice-présidence. Mme Ameline conçoit son mandat dans le cadre plus large de la réunion des conditions pour atteindre les objectifs du développement durables, et parmi eux l’objectif 5 sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Mme Ameline est engagée pour que les travaux du Comité prennent en compte les enjeux liés à l’autonomisation des femmes dans l’économie moderne.

Expériences ministérielle et institutionnelle

Ministre de la Parité et de l’Égalité professionnelle de 2002 à 2004, ancienne députée, membre de l’Assemblée parlementaire, Mme Ameline a largement contribué à la définition d’une politique d’égalité salariale entre les hommes et les femmes, l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan en faveur de l’autonomisation des femmes et la mise en place d’un dispositif législatif de lutte contre les violences conjugales.

Ancienne représentante du gouvernement français à l’OIT et ancienne ambassadrice en charge des questions sociales et de la parité dans les relations internationales, Mme Ameline est forte de son expertise sur la dimension sociale de la mondialisation et sur le soutien à l’accès à des femmes politiques.

Engagement en faveur de l’agenda « Femmes, paix et sécurité »

Juriste de formation et attachée à ce titre à une approche respectueuse de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, Mme Ameline a fait la preuve de ses profondes convictions en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle a mis l’accent, dans le cadre de son action au sein du CEDAW, sur l’éducation et l’égalité professionnelle, la santé et la lutte contre toutes les formes de violences, ainsi que la contribution essentielle des femmes en faveur de la paix et du développement, y compris dans les zones de crises et de conflits, où elle s’est rendue à de multiples reprises.

Profession de foi de la candidate

Le temps est venu de réaliser la promesse de l’égalité.

La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes est le fondement essentiel permettant de garantir le respect et la promotion réels des droits des femmes.

J’ai consacré ma vie à la création d’un monde meilleur, pas seulement pour les femmes mais avec elles .

En savoir plus

Réseaux sociaux de la France à l’ONU :