Organisation maritime internationale – Réélection de la France au conseil (5 décembre 2017)

L’élection des membres du conseil de l’organisation maritime internationale (OMI) pour la période 2018-2019 a eu lieu le 1er décembre, dans le cadre de la 30ème session de l’assemblée de cette organisation dont le siège se situe à Londres.

La France a été réélue membre du conseil de l’OMI, au titre de la catégorie dite "B" regroupant les États qui sont les plus concernés par le commerce maritime international.

Elle adresse ses remerciements aux États membres pour le soutien apporté à sa candidature, ainsi que ses félicitations aux 39 autres membres du conseil élus à cette occasion.

L’organisation maritime internationale est une institution spécialisée du système des Nations unies, chargée de promouvoir la sécurité maritime, l’efficacité de la navigation, la prévention et la lutte contre la pollution des mers par les navires.

En qualité de membre du conseil de l’OMI pour les deux années à venir, la France entend s’impliquer en particulier en vue de l’adoption d’une stratégie ambitieuse de réduction des émissions des gaz à effet de serre imputables au transport maritime international. Si le transport maritime international est concerné par l’accord de Paris au même titre que toutes les activités émettrices de gaz à effet de serre, ce secteur n’est en effet cependant pas inclus, du fait de son caractère éminemment international, dans les contributions nationales déposées par les États au moment de la ratification de l’accord. Il revient à ce titre à l’OMI de traiter le sujet de la réduction des émissions des gaz à effet de serre par les navires dans le cadre de son comité de protection du milieu marin.

PLAN DU SITE