Justice pénale internationale – Condamnation de Radovan Karadzic (La Haye, 20 mars 2019)

Le mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux a condamné, définitivement, le 20 mars 2019, Radovan Karadzic à la prison à perpétuité pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis lors du conflit en Bosnie-Herzégovine (1992-1995) qui a fait plus de 100 000 morts et 2,2 millions de déplacés.

La France salue le courage des victimes et des témoins qui se sont exprimés devant les juridictions pénales internationales. Elle se souvient des disparus du siège de Sarajevo, des conditions de détention des prisonniers, du viol utilisé massivement comme arme de guerre, du nettoyage ethnique, des milliers de victimes du génocide à Srebrenica en juillet 1995, des nombreuses personnes victimes de disparitions forcées.

Comme l’a plusieurs fois rappelé le Conseil de l’Union européenne, il est indispensable que tous les responsables des crimes les plus graves commis dans les Balkans occidentaux soient jugés, afin que les pays de la région puissent se tourner vers l’avenir. La France est engagée dans la lutte contre l’impunité partout dans le monde et elle appelle l’ensemble des États à coopérer pleinement avec les juridictions pénales internationales et à respecter leurs jugements.

PLAN DU SITE