COVID-19 – les initiatives de la Francophonie

Partager

La pandémie de coronavirus a atteint tous les continents et presque tous les pays du monde. Dans ce cadre, les pays et institutions internationales se mobilisent pour apporter soutien respectif face au virus.
Retrouvez ci-dessous quelques initiatives de la communauté de la Francophonie.

Création par l’OIF de la plateforme "Solidarité COVID-19" pour aider les talents numériques de l’espace francophone à se fédérer et créer des solutions innovantes au service de leurs communautés.

Quelques exemples de projets dans le domaine sanitaire ayant déjà un impact réel et concret sur le terrain :

  • Le challenge lancé par l’école Nationale d’ingénieurs de Sousse (l’ENISO) pour fabriquer des respirateurs/réanimateurs en Tunisie. Le 17 mars l’ENISO a lancé le concours « Yes, we breathe » pour fabriquer des respirateurs/réanimateurs à l’échelle nationale ;
  • La plateforme Med-Sync au Cameroun permet la mise en relation et la prise de rendez-vous avec des professionnels de santé. Dans le contexte de la crise liée au Covid-19, elle organise également des sessions gratuites d’information en ligne (soignant-soigné) par visioconférence.

Mobilisation de l’Association internationale des maires francophones (AIMF) en appui aux villes francophones d’Afrique et d’Asie :

Actions des Réseaux institutionnels de la Francophonie :

  • La CPCCAF (Conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones) s’est associée à l’opération « zerocorona.org » visant à apporter une contribution à la réponse d’urgence humanitaire mise en œuvre pour remédier aux conséquences de la crise du covid19 en Afrique ;
  • L’AHJUCAF (Association des Hautes Juridictions de Cassation des pays ayant en partage l’usage du Français) reprend sur son site les informations mises en ligne par les Cours suprêmes judiciaires de plusieurs pays de la Francophonie sur les dispositions légales prises dans le cadre de l’urgence sanitaire, l’organisation face à l’épidémie, les contentieux traités, les informations relatives aux dossiers, les audiences et délais) afin qu’elles puissent être adaptées et utilisées par les cours ;

Publication par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) d’une lettre d’information spéciale pandémie