Disparition d’Antoine Sfeir – Déclaration de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères (1er octobre 2018)

J’ai appris avec grande tristesse et émotion la disparition d’Antoine Sfeir. A la fois journaliste, écrivain, enseignant et politologue, il était devenu une voix et un visage familier des Français, auxquels il apportait un éclairage érudit sur le monde arabe et musulman. Il était apprécié non seulement pour son expertise, mais aussi pour sa personnalité ouverte et généreuse.

Antoine Sfeir a partagé sa riche carrière entre les deux rives de la Méditerranée. Il avait notamment travaillé au sein du service étranger du journal libanais francophone « L’Orient Le jour », et avait fondé en France la revue « Les Cahiers de l’Orient » qui contribue à faciliter la compréhension de cette région. Son œuvre continuera d’inspirer des générations de spécialistes et amateurs de relations internationales.

J’adresse mes condoléances émues à sa famille et à ses proches.

PLAN DU SITE