Séminaire "Améliorer les premiers apprentissages en Afrique un défi pour la Francophonie" (Dakar, 31 mai - 1er juin 2016)

A quelques exceptions près, tout jeune africain comprend et parle plusieurs langues. La grande majorité des pays africains dispose de plus de trois langues nationales. Dans les pays francophones, cette diversité linguistique et culturelle comprend la langue française, l’un des facteurs de réussite scolaire et d’insertion sociale. Comment faire en sorte que ce plurilinguisme devienne un atout pour apprendre ?

Les efforts conjugués du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) et de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) portent sur des approches innovantes pour améliorer la qualité de l’éducation. En Afrique comme aux Caraïbes, la langue française devrait apparaître comme un facteur de réussite scolaire et d’insertion.

Organisé par le MAEDI et l’OIF, ce séminaire vise à :

  • valoriser des expérimentations réussies en matière d’apprentissage de la lecture-écriture en contexte plurilingue et vulgariser les avancées de la recherche en la matière ;
  • apporter une réflexion sur les conditions de réussite de changements d’échelle afin de faciliter le dialogue entre décideurs et partenaires techniques et financiers.

Conférences, tables rondes et ateliers rassembleront des chercheurs, des cadres des ministères de l’Éducation, des bailleurs et des acteurs de la société civile.

André Vallini, Secrétaire d’État chargé du Développement et de la Francophonie, et Adama Ouane, administrateur de l’OIF, ont confirmé leur présence au séminaire et leur intervention en clôture.

PLAN DU SITE