Participation de Nathalie Loiseau à la réunion du conseil affaires générales (Luxembourg, 17 octobre 2017)

Image Diaporama -

Nathalie Loiseau et Lilyana Pavlova, Ministre de la Présidence bulgare du Conseil de l’UE

© photo : F.de La Mure/MAEA

Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, a participé à la réunion du conseil affaires général à Luxembourg le 17 octobre.

Trois points principaux ont été à l’ordre du jour :

  • préparation du conseil européen des 19 et 20 octobre : les ministres ont examiné le projet de conclusions qui portera sur quatre priorités (migrations, sécurité et défense, relations extérieures, numérique). Mme Nathalie Loiseau a continué à cette occasion de plaider pour une Europe qui protège ;
  • dialogue annuel sur l’État de droit  : pour la troisième fois depuis que ce débat a été institué en décembre 2014, le conseil affaires générales a eu un échange de vues qui a porté cette année sur le « pluralisme des médias et de l’État de droit à l’ère du numérique ». La ministre a mis en avant plusieurs exemples d’initiatives prises par la France dans ces domaines ;
  • cybersécurité  : le vice-président de la Commission, Andrus Ansip, a évoqué le paquet "cybersécurité" présenté par la Commission le 13 septembre, dont la mise en œuvre doit contribuer à l’objectif d’une autonomie stratégique européenne en matière de sécurité du numérique. Il s’agit d’un enjeu prioritaire pour la France.

Nathalie Loiseau a participé également à la session du conseil affaires générales en format "article 50" (sans le Royaume-Uni). Les ministres y ont examiné le projet de conclusions du conseil européen (article 50), après une présentation par Michel Barnier de l’état d’avancement des négociations de retrait du Royaume-Uni au lendemain de la cinquième session de négociations qui s’est tenue du 9 au 12 octobre. En marge de la réunion, les ministres ont eu une discussion sur le transfert des agences situées au Royaume-Uni (Agence européenne des médicaments et Autorité bancaire européenne). Pour mémoire, la décision finale doit être prise le 20 novembre par un vote des 27 ministres réunis en marge du conseil affaires générales (article 50).

PLAN DU SITE