Participation de Jean-Yves Le Drian au Conseil des affaires étrangères (Bruxelles, 11 décembre 2017)

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a participé le 11 décembre à Bruxelles à la réunion du Conseil des affaires étrangères / développement de l’Union européenne.


Les échanges ont porté sur les points suivants :

  • Moyen-Orient : à la suite de la réunion du groupe international de soutien au Liban le 8 décembre à Paris, les ministres ont eu un échange sur les derniers développements dans la région. Une rencontre informelle avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a été organisée en marge par la Haute représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Ce fut l’occasion de réaffirmer l’engagement de l’Union européenne et de ses États membres en faveur du processus de paix et d’une solution négociée à deux États, respectant les paramètres établis par la communauté internationale ;
  • Irak  : les ministres ont débattu de la situation et de la reprise du dialogue entre le gouvernement fédéral de Bagdad et le gouvernement régional du Kurdistan, à la suite du référendum qui s’est tenu le 25 septembre. Ces travaux s’inscrivaient dans la perspective de la nouvelle stratégie de l’Union européenne pour l’Irak qui devrait être adoptée début 2018 afin d’aider les autorités irakiennes à relever les défis de l’après-Daech, de la cohésion nationale et de la reconstruction ;
  • G5 Sahel : les ministres ont échangé sur la situation au Sahel et sur le soutien européen, en particulier en appui à la force conjointe du G5 Sahel en présence des ministres des affaires étrangères des 5 pays qui la composent (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) ;
  • Corée du Nord  : les discussions ont porté sur la situation après le tir balistique du 28 novembre et sur les possibles nouvelles mesures que l’Union européenne pourrait prendre pour répondre à cette menace ;
  • Sommet Union européenne-Union africaine : dans un format conjoint réunissant les ministres des affaires étrangères et les ministres du développement, le Conseil fera le point sur les résultats du sommet qui s’est tenu à Abidjan les 29 et 30 novembre. Ce dernier a permis d’engager une nouvelle dynamique pour renforcer la coopération entre l’Union européenne et l’Union africaine dans de nombreux domaines (éducation, gouvernance, migrations, paix et sécurité). La déclaration adoptée lors du sommet prévoit la conclusion, dans un délai de 3 mois, d’un plan d’action pour la mise en œuvre des orientations retenues.

Le Conseil a adopté également des conclusions sur la situation en Thaïlande, en République démocratique du Congo, sur la mise en œuvre du plan d’action de l’Union européenne pour l’égalité de genre et sur le Fonds Bêkou en faveur de la République centrafricaine. La décision du conseil établissant la coopération structurée permanente dans le domaine de la défense a été également entérinée à cette occasion.

PLAN DU SITE