Union européenne - Participation de Jean-Yves Le Drian au Conseil des affaires étrangères (Bruxelles, 17 février 2020)

Partager

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a participé au Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne à Bruxelles, le 17 février 2020.

Les ministres ont abordé les sujets suivants :

  • Relation avec l’Afrique : le conseil a préparé la réunion ministérielle Union européenne (UE) - Union africaine (UA) qui se tiendra à Kigali en mai prochain et le Sommet Union européenne - Union africaine prévu fin octobre à Bruxelles. Les ministres ont échangé sur les objectifs d’un partenariat UE-UA renouvelé, en mettant notamment l’accent sur la paix et la sécurité, en particulier dans la région du Sahel. La France a rappelé l’importance d’un rôle accru de l’Union européenne et de ses États membres dans cette région, notamment au sein de la Coalition pour le Sahel.
  • Libye : les ministres ont fait un point sur la situation sécuritaire et politique en Libye. Ils ont évoqué l’accompagnement international et européen du processus de Berlin et les voies par lesquelles l’Union européenne peut contribuer à la mise en œuvre de l’embargo et du cessez-le-feu dans ce pays, conformément aux objectifs du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, Ghassan Salamé.
  • Inde : les ministres ont eu un échange avec le ministre indien des affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar, afin de préparer le Sommet Union européenne-Inde prévu le 13 mars prochain à Bruxelles. La France souhaite que cette échéance importante marque le renforcement de la relation entre les deux partenaires sur les plans politique, environnemental, économique et sécuritaire pour les cinq prochaines années, avec l’adoption de l’agenda conjoint de coopération 2020-2025.
  • D’autres dossiers d’actualité ont été discutés : le conflit israélo-palestinien et l’attachement de l’Union européenne aux paramètres internationaux agréés dans le contexte des dernières propositions américaines ; le Moyen-Orient, ainsi que les Balkans occidentaux, dans le prolongement des déplacements du Haut représentant, Josep Borrell, dans ces régions ; la situation au Venezuela, avec une attention particulière au renforcement de l’implication de l’Union européenne sur ce dossier en soutien d’un processus politique crédible.