Coopération décentralisée et biodiversité

Pour un renforcement de l’action extérieure des collectivités françaises en faveur de la préservation de la biodiversité.

La détérioration et la perte de notre capital naturel constitue, avec le changement climatique, la plus grave menace environnementale au niveau mondial. Si la prise de conscience de cet enjeu s’est développée depuis le Sommet de la Terre à Rio en 1992, les efforts pour stopper la crise de la biodiversité et ses conséquences pour nos sociétés restent toutefois encore largement à développer. Compte tenu de leurs responsabilités croissantes dans ce domaine, les collectivités territoriales et leurs réseaux, qui interviennent à l’échelle locale, jouent un rôle clé dans la préservation, la restauration et la valorisation de la biodiversité mondiale.

Le rapport « Coopération décentralisée et biodiversité », réalisé par le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN France) en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères et du Développement international, et en collaboration avec les principaux acteurs de la coopération décentralisée, permet d’améliorer la connaissance de l’implication actuelle des collectivités françaises en faveur de la biodiversité à travers leur action extérieure. L’objectif est également de favoriser son renforcement, au bénéfice notamment des pays du Sud pour une gestion plus durable de leurs ressources naturelles contribuant à l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

Pour cela, une large enquête a été menée auprès des collectivités françaises afin de dresser un panorama synthétique de leurs projets de coopération décentralisée en faveur de la biodiversité. Sur la base des trente-deux projets ainsi identifiés, l’étude identifie leurs principaux freins et leviers, et propose des recommandations visant à renforcer et à améliorer cette coopération.

Mise à jour : novembre 2015

PLAN DU SITE