12ème Conférence des Parties de la Convention sur les Espèces Migratrices (Manille, 22-28 octobre 2017)

La 12ème Conférence des Parties (CoP12) de la Convention sur les espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS) s’est tenue du 22 au 28 octobre à Manille, aux Philippines, autour du thème Leur avenir est notre avenir – développement durable pour la faune sauvage et les humains.

Réunissant plus de 1000 participants, dont 234 délégués de 91 Parties et 35 non-Parties représentant toutes les régions du monde, la CoP12 a permis l’adoption de décisions relatives à la conservation de 34 d’espèces migratrices, et notamment :

  • le requin baleine ;
  • la pie grièche, dont l’inscription a été proposée par l’Union Européenne, à l’initiative de la France ;
  • la girafe, qui bénéficie pour la toute première fois du statut de protection d’un traité international. La girafe a en effet perdu 40 % de son effectif ces trente dernières années.

La CoP12 a également traité de la réduction des impacts négatifs des débris marins, de la pollution sonore, des énergies renouvelables et du changement climatique sur les espèces migratrices. Elle a finalement permis l’adoption de la « Déclaration de Manille sur le développement durable et les espèces migratrices », qui souligne les liens entre la conservation de la faune et la réalisation des objectifs de développement durable.

A l’heure où la France s’est engagée à porter un projet d’un Pacte mondial pour l’Environnement, notre pays demeure également mobilisé dans le suivi des différentes conventions environnementales qui contribuent aux efforts communs de l’humanité pour une planète vivable.

PLAN DU SITE