Journée mondiale de l’eau « Aucun laissé pour compte » (22 mars 2019)

La journée mondiale de l’eau est consacrée cette année au thème « Aucun laissé pour compte » (« Leave no one behind »).

Si des progrès ont été réalisés, près d’un tiers de la population mondiale ne bénéficie toujours pas d’un accès à l’eau potable et à l’assainissement, en particulier dans les populations rurales. Chaque jour, 1 000 enfants meurent de maladies pourtant faciles à prévenir en améliorant les conditions d’assainissement et d’hygiène.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères est engagé pour atteindre les Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030 des Nations unies, et pour la mise en œuvre des droits universels à l’eau potable et à l’assainissement, reconnus comme droits humains par les Nations unies en 2010. Cet objectif implique une gestion intégrée et durable des ressources en eau, et la création de services à un prix équitable et abordable.

La France porte une attention particulière aux populations les plus vulnérables, en premier lieu desquelles les femmes et les filles. Ainsi, travailler à un meilleur accès à des sanitaires sécurisés, ou encore à la diminution du temps de collecte de l’eau, participe à une meilleure égalité des sexes et améliore l’accès à l’éducation des filles.
Vice-présidente du Protocole sur l’eau et la santé à la Convention d’Helsinki depuis 2007, la France y pilote les travaux sur l’équité d’accès.

Les engagements français se déclinent en actions concrètes sur le terrain : en 2017 et 2018, l’Agence Française de Développement a doublé ses autorisations de financements dédiés au secteur de l’eau et de l’assainissement par rapport à 2014, pour atteindre 1,2 milliard d’euros.

PLAN DU SITE