Environnement - Conférence de Hanoï sur le commerce illégal des espèces sauvages (21 novembre 2016)

Avec le soutien du Royaume-Uni, le Vietnam a accueilli les 17 et 18 novembre la conférence de Hanoï sur le commerce illégal des espèces sauvages.

Celle-ci s’inscrit dans la lignée des conférences internationales de Londres en février 2014 et de Kasane en mars 2015.

La conférence a abouti à l’adoption de la déclaration de Hanoï par 42 pays. Celle-ci met l’accent sur :

  • l’éradication du marché du commerce illégal d’espèces sauvages ;
  • la mise en œuvre de cadres juridiques et d’éléments dissuasifs efficaces ;
  • le renforcement de l’application des lois ;
  • le soutien à des modes d’existence durables et le développement économique.

La France a réaffirmé son engagement, qui se traduit notamment par :

  • l’interdiction du commerce d’ivoire d’éléphant et de corne de rhinocéros (décret du 17 août 2016) ;
  • le décuplement des amendes ainsi que des peines de prison (de 1 à 2 ans) en cas de commerce illégal d’espèces protégées (loi biodiversité adoptée en août 2016) ;
  • le soutien au projet mis œuvre par WWF Vietnam et TRAFFIC visant à réduire la demande en corne de rhinocéros au Vietnam de 50% d’ici 2020.

La France a également annoncé un soutien financier au fonds des éléphants d’Afrique ainsi qu’au consortium international de lutte contre le crime en matière d’espèces sauvages (ICCWC).

La prochaine conférence sur le commerce illégal des espèces sauvages aura lieu à Londres en 2018.

Voir aussi :

PLAN DU SITE