13e Conférence des Parties (CdP) (Cancun, Mexique, 2 au 17 décembre 2016)

La 13e Conférence des Parties (CdP) à la CDB s’est tenue du 2 au 17 décembre 2016 à Cancun, au Mexique.

Elle a réuni les représentants de 176 Etats Parties et au total 8000 délégués provenant également du secteur privé, de communautés autochtones et locales, d’ONG etc.

A mi-parcours du plan stratégique pour la biodiversité (2011-2020) défini par l’Organisation des Nations Unies, deux tiers de ses objectifs - les objectifs d’Aichi pour la biodiversité - risquent de ne pas être atteints.

La nécessité d’intégrer la biodiversité de façon transverse – notamment dans les secteurs de l’agriculture, le tourisme, la pêche, la foresterie – a été mise au cœur des débats et de la Déclaration de Cancun adoptée par les Ministres le 3 décembre.

La 13e CdP de la CBD a adopté une quarantaine de décisions visant notamment à :

  • Renforcer les liens entre la CDB et l’Accord de Paris en encourageant les Gouvernements à prendre en compte l’importance des écosystèmes dans la définition des contributions nationales pour le climat (INDC) mais aussi dans celle des stratégies de réduction et d’adaptation au changement climatique, ainsi que de réduction des risques de catastrophe ;
  • Donner des orientations pour le prochain ré-abondement du Fonds Mondial pour l’Environnement, en tant que mécanisme financier de la CDB ;
  • Assister le développement de mécanismes visant à la protection des connaissances traditionnelles ;
  • Poursuivre les avancées dans le domaine marin, notamment pour la prévention et la réduction des débris marins, la réduction des bruits sous-marins, la résilience des écosystèmes d’eau froide dans le cadre de la juridiction nationale de la Convention, les méthodologies scientifiques et les approches pour la description des aires marines d’importance écologique ou biologique ;

La France a par ailleurs pris part à une coalition volontaire internationale pour le renforcement des mesures de protection des pollinisateurs (objectifs 7 et 14 d’Aïchi) et a rappelé les actions de l’Initiative Internationale pour les Récifs Coralliens (ICRI) incluant la réduction des pollutions liées aux microbilles en plastique et aux crèmes solaires, ainsi que la protection des récifs coralliens, mangroves et prairies marines (objectif 10 d’Aïchi).

La prochaine CdP de la CDB se tiendra en 2018 en Egypte.

La Convention sur la Diversité Biologique (CDB) est un traité international pour la conservation de la biodiversité, l’utilisation durable de ses composants et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques. Ouverte à signature lors du Sommet de la Terre à Rion en 1992 et entrée en vigueur en décembre 2013, la CDB a une portée quasiment universelle avec ses 196 Parties.

PLAN DU SITE