Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes (25 novembre 2017)

La journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes aura lieu le 25 novembre.


Plus de vingt ans après la conférence mondiale des femmes à Pékin en 1995, ces violences demeurent un fléau qui n’épargne aucune région du monde. Il s’agit d’une réalité pour une femme sur trois dans le monde et, dans certains pays, pour deux femmes sur trois. Elles sont un obstacle persistant au développement humain et économique et à la mise en œuvre des objectifs du développement durable.

La France demeure engagée dans la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles. Lors dela présidence française du conseil de sécurité en octobre, la France a mis l’accent sur le rôle des femmes dans la prévention et à la résolution des conflits, avec un débat organisé le 27 octobre.

Elle a également contribué à l’adoption en 2016 par l’assemblée générale des Nations unies, à notre initiative et à celle des Pays-Bas, d’une résolution condamnant la violence domestique. Nous saluons à cet égard l’adoption d’une nouvelle recommandation générale du comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, qui établit notamment que « les atteintes à la santé et aux droits des femmes en matière de sexualité et de procréation, […] sont des formes de violence sexiste qui, suivant les circonstances, peuvent être assimilées à de la torture ou à un traitement cruel, inhumain ou dégradant ».

Nous appelons tous les États à ratifier et mettre en œuvre sans réserve la convention des Nations unies pour l’élimination des discriminations à l’égard des femmes et à ratifier la convention d’Istanbul du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique.

PLAN DU SITE