Les Principes et Engagements de Paris : qu’est-ce que c’est ?

Ils ont été adoptés en 2007 lors de la conférence « Libérons les enfants de la guerre », organisée par la France et l’UNICEF. Depuis 10 ans, 108 Etats ont endossé ces Principes et Engagements.

Les « Engagements de Paris »

Les Etats signataires se déclarent prêts à identifier et à mettre en œuvre des solutions durables contre l’utilisation et le recrutement illégaux d’enfants dans les conflits.

Deux priorités :

  • mettre un terme à l’utilisation ou au recrutement d’enfants soldats ;
  • déployer tous les efforts possibles afin de faire respecter et appliquer les Principes de Paris à travers des actions politiques, diplomatiques, humanitaires, d’assistance technique et de financement.

Plusieurs objectifs :

  • la prévention du recrutement dans les forces armées,
  • la libération des enfants enrôlés dans les groupes armés,
  • les sanctions à l’égard des personnes ayant illégalement recruté des enfants,
  • la définition de l’attitude à adopter face aux enfants recrutés ou utilisés par des groupes armés et qui se retrouvent privés de liberté,
  • la réinsertion des enfants soldats : affirmation de la nécessité de financements octroyés suffisamment tôt et suffisants pour permettre une réinsertion pleine et effective dans la vie civile.

Les « Principes de Paris », complémentaires des « Engagements de Paris »

Ils proposent la définition d’un cadre d’une intervention efficace sur le terrain, des directives opérationnelles et des bonnes pratiques pour aider les Etats affectés et les bailleurs internationaux.

Les « Principes de Paris » traitent plusieurs aspects :

La prévention du recrutement et de l’utilisation illégale d’enfants dans les conflits armés :
  • Campagne d’informations auprès des forces ou des groupes armés.
  • Prise en compte de l’ensemble des facteurs susceptibles d’encourager les enfants à s’associer à des forces armées.
  • Priorité accordée à la scolarisation des enfants.
  • Prise en compte du genre et des spécificités des risques pour les filles
  • Prévenir la séparation d’avec la famille.
  • Proposer des alternatives au recrutement (programmes d’instruction et de formation professionnelle ou activités génératrices de revenus).
  • Assurer la sécurité des communautés locales.
La libération des enfants soldats :
  • Prévoir des processus de libération aussi brefs que possibles.
  • Rechercher l’inclusion, dans les accords de cessez-le-feu et de paix, de dispositions sur la libération et le traitement consécutif des enfants.
La réinsertion :
  • Adopter une approche inclusive, en donnant la priorité à la réunification familiale.
  • Assurer un soutien, y compris financier, pour permettre une réinsertion pleine et entière à la vie civile.

Mise à jour : février 2017

Sur le même sujet

PLAN DU SITE