Nomination de Nicole Notat aux fonctions de Déléguée du gouvernement français au Conseil d’Administration du Bureau international du travail (21 mars 2018)

Nicole Notat, Présidente de Vigeo Eiris, ancienne secrétaire générale de la CFDT, a été nommée par le Premier ministre sur proposition de Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, et de Jean-Yves le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, aux fonctions de Déléguée du gouvernement français au Conseil d’Administration du Bureau international du travail (BIT). Le mandat du précédent délégué, Claude Jeannerot, ancien sénateur, a expiré le 20 janvier 2018.

Nicole Notat, enseignante de formation, a rejoint la confédération CFDT en 1982. En 1992, elle devient secrétaire générale de la CFDT jusqu’en 2002. Durant cette période, elle a notamment assuré la vice-présidence de la Confédération européenne des syndicats (CES). En 2002, elle crée Vigeo, une société d’évaluation des performances sociales et environnementales des entreprises. En 2015, elle est devenue Présidente de Vigeo Eiris à la suite de la fusion de Vigeo avec le britannique Eiris. En 2018, elle est présidente non exécutive de Vigeo Eiris.

Aux côtés du Président du groupe Michelin, Jean-Dominique Sénard, elle a récemment été chargée d’une mission sur la question de l’objet social de l’entreprise. Le 9 mars dernier, 14 recommandations ont été présentées au Gouvernement pour mieux intégrer les dimensions sociales et environnementales dans les problématiques des entreprises.

A la tête de la délégation gouvernementale, Nicole Notat sera notamment en charge de la définition de l’agenda de la France à l’OIT, qui fêtera son centenaire en juin 2019.

Pour Muriel Pénicaud, « Nicole Notat a toutes les qualités pour porter l’agenda social de la France au niveau international. La mondialisation doit être mieux régulée socialement, et l’OIT est un acteur majeur pour réussir cette articulation entre les dimensions économiques et sociales au niveau global. Je sais que Nicole Notat mettra toute son expertise, sa connaissance des acteurs et ses convictions au service de cette mission ».

Pour Jean-Yves le Drian, « Face aux grands défis contemporains que soulèvent le changement climatique, les mouvements migratoires et les changements technologiques, Nicole Notat saura promouvoir le dialogue et développer, au nom de la France, une vision pour l’avenir de l’OIT, alors que s’engage une réforme ambitieuse des Nations-Unies ».

PLAN DU SITE