Nations unies - 37ème session du conseil des droits de l’Homme (27 mars 2018)

La France a participé à la 37ème session du conseil des droits de l’Homme des Nations unies qui s’est achevée le 23 mars 2018.

Les travaux ont en particulier porté sur la situation en Syrie, avec notamment un débat sur la situation dans la Ghouta orientale. Ils ont permis de renouveler le mandat de la commission d’enquête internationale indépendante pour lutter contre l’impunité.

La France a également soutenu, avec ses partenaires de l’Union européenne, une résolution sur la situation préoccupante des droits de l’Homme en Birmanie, en particulier s’agissant des personnes appartenant à la minorité rohingya. Cette résolution demande au secrétaire général d’allouer les ressources nécessaires à la mission d’établissement des faits et de procéder au renouvellement du mandat de la rapporteuse spéciale, qui a fait l’objet d’un vote à l’appel de la Chine.

Plusieurs mandats importants ont été renouvelés (experts indépendants sur la situation des droits de l’Homme au Mali, rapporteur spécial pour les droits de l’Homme en Iran, commission sur les droits de l’Homme au Soudan du Sud).

De nombreux textes portant sur les priorités françaises ont été adoptés : droits de l’enfant dans le contexte des crises humanitaires, prévention de la torture, terrorisme et droits de l’Homme, droits culturels et protection du patrimoine culturel, droits de l’Homme en matière environnementale.

La France est candidate au conseil des droits de l’Homme pour le triennium 2021-2023

PLAN DU SITE