La stratégie internationale de la France en faveur de la diplomatie sportive

Partager

La France a développé une véritable diplomatie sportive, notamment ces 10 dernières années, qui est conçue aujourd’hui comme un outil à part entière de notre politique étrangère. Au-delà de la performance des athlètes français, le sport est une vitrine exceptionnelle de l’innovation et des savoir-faire nationaux dans de nombreux secteurs, y compris économique, social et environnemental. À ce titre, le sport tient une place importante dans la diplomatie d’influence de la France, en faveur de laquelle travaillent de nombreux services de l’État, en étroite collaboration avec le mouvement sportif tricolore, les entreprises et les territoires.

Valoriser la Coupe du monde de rugby 2023 et des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 à l’international

La Coupe du monde de rugby et les Jeux de Paris 2024 sont des opportunités uniques pour la France de promouvoir sa vision et son expertise en faveur d’un sport accessible, inclusif et durable, auprès des autorités étrangères et des acteurs du monde sportif comme du grand public. A ce titre, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) prend toute sa part dans la préparation et l’organisation de ces grands événements sportifs, que ce soit sur le plan consulaire, protocolaire, de la communication ou encore de la préparation à la gestion de crise.

L’héritage de ces deux évènements sportifs sera valorisé sur le temps long, notamment avec la mise en œuvre des dispositions du plan héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 de l’État.

Encourager le développement de la coopération internationale dans le domaine sportif

Le sport est devenu un outil de coopération majeur dans nos relations bilatérales. La tenue des plus grands événements sportifs internationaux en France contribue à l’intérêt que portent nos interlocuteurs pour approfondir les partenariats dans ce secteur. Le réseau diplomatique, via les ambassades labellisées « Terres de Jeux 2024 » notamment, soutient activement le mouvement sportif français dans ses échanges à l’international et l’écosystème sportif dans leur pays de résidence.

La diplomatie française accorde par ailleurs une attention particulière à la contribution du sport aux objectifs de développement durable (ODD). Depuis 2019, le MEAE a financé dans ce cadre 18 projets FSPI utilisant le sport comme levier de développement, d’éducation, d’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes, etc. principalement en Afrique. A ces projets, s’ajoutent depuis 2023 des projets « FSPI-rapide », sur un an. La coopération décentralisée dans le domaine du sport s’est également fortement développée depuis la création en 2021 d’un appel à projet dédié, qui a permis de financer 35 projets de coopération entre collectivités territoriales françaises et étrangères, accompagnés par nos ambassades et certains consulats, pour un montant de total de 3,2 millions d’euros (2021 à 2023).

Opérateur du MEAE, mandat a été donné en 2018 à l’Agence française de développement (AFD) de se doter d’une stratégie en matière de sport et de développement. Depuis, plus de 112 millions d’euros ont été engagés dans des projets de coopération. C’est dans ce cadre qu’ont été financés des projets visant par exemple à renforcer le rugby féminin au Bénin, à développer des académies alliant sport et éducation pour les jeunes (au Sénégal Libéria, Maroc, Cameroun, Mali et Afrique du sud), ou encore à renforcer la cohésion sociale sur le continent africain grâce à la plateforme « Sport en Commun » qui accompagne, notamment, des athlètes de haut-niveau français et africains dans la création de leurs associations utilisant le sport comme outil de développement.

Renforcer l’attractivité du territoire français et le rayonnement de notre pays à l’étranger

Au côté du ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, du GIE France Sport Expertise, de Business France et de l’ensemble de la filière sport, le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères soutient le développement à l’international des entreprises françaises de la filière sport. Il œuvre également au renforcement de l’attractivité de nos territoires en vue de l’accueil de grands évènements sportifs internationaux, y compris en appuyant les candidatures françaises.

Le réseau diplomatique contribue également à faire prévaloir les positions françaises sur les grandes questions liées au sport telles que la gouvernance, l’éthique, la lutte contre le dopage et les matches truqués et la lutte contre les discriminations. Cette action s’exerce au sein des instances sportives internationales mais aussi dans des enceintes internationales (ONU, UNESCO, Union européenne, OCDE, Conseil de l’Europe).

Le ministère veille enfin à l’usage et à la promotion de la langue française lors des événements sportifs, en particulier olympiques et paralympiques (soutien à la signature d’une convention entre l’OIF et le COJOP Paris 2024, participation de la France aux Jeux de la Francophonie organisés à Kinshasa en juillet / août 2022, etc.).

Enfin, l’Alliance Dioko est un exemple de réussite en matière de « francophonie sportive », qui favorise le partage d’expertise et de savoir-faire entre la France et le Sénégal autour de Paris 2024 et Dakar 2026 (Jeux Olympiques de la Jeunesse -JOJ-). L’objectif est d’accompagner le Sénégal pour faire des premières olympiades africaines un succès – notamment en construisant et réhabilitant des installations sportives pour les JOJ – mais aussi pour leur assurer un héritage pour la population sénégalaise, par exemple en développant des infrastructures sportives de proximité.

La France accueille de nombreuses compétitions sportives internationales

Outre les rendez-vous réguliers comme le tournoi de Roland-Garros, le Tour de France, ou le Vendée Globe, la France a accueilli récemment plusieurs grandes compétitions internationales : le championnat du monde de handball en 2017, l’Euro 2016 de football, la Ryder Cup e, golf (2018), la coupe du monde de football féminin (2019), les championnats du monde de cyclisme sur piste (2021), les championnats du monde de ski alpin (février 2023), les championnats du monde de para-athlétisme (juillet 2023) et la Coupe du monde de Rugby (octobre 2023).

Cette dynamique devrait se poursuivre car dans les 5 prochaines années, la France devrait accueillir plus de 40 grands évènements sportifs internationaux avec, outre les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, plusieurs championnats mondiaux tels que ceux de pétanque en décembre (2024), de badminton (2025), de cyclisme et de canoë-kayak en (2027), sans oublier, tous les ans, le traditionnel Tour de France !

Télécharger le calendrier des prochaines grandes compétitions internationales en France suivis par la Délégation interministérielle aux grands évènements sportifs (DIGES)

Mise à jour : décembre 2023