Jeux Olympiques et Paralympiques : dernière ligne droite avant Paris 2024

Partager

La France accueille les Jeux Olympiques et Paralympiques. Ils se tiennent respectivement du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre 2024. Ce double événement sportif majeur suscite une forte mobilisation du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE).

Une célébration du sport (quasi) inédite en France

En 2024, la France organisera pour la première fois depuis un siècle les Jeux Olympiques d’été, et pour la première fois de son histoire les Jeux Paralympiques. Elle accueillera 15 000 athlètes, plus de 9 000 journalistes accrédités, et près d’1.5 million de spectateurs du monde entier. L’évènement sera également très suivi à l’étranger, avec 4 milliards de téléspectateurs prévus.

Les Jeux seront marqués par la tenue d’épreuves sur les sites les plus emblématiques et spectaculaires de Paris et de l’Ile de France (Champs de Mars, Grand Palais, Invalides, Place de la Concorde, Versailles etc.). Au-delà de la capitale, qui mettra en valeur ses plus beaux monuments pour l’occasion, l’ensemble du territoire sera mobilisé. Par exemple, les épreuves de football se dérouleront dans 8 villes (Paris, Nantes, Bordeaux, Lille, Lyon, St Étienne, Nice et Marseille), de voile dans la cité phocéenne, et de surf à Tahiti.

Les Jeux Olympiques mettront à l’honneur 28 sports olympiques, auxquels s’ajouteront 4 sports additionnels : l’escalade, le skateboard, le surf et le breaking. Les athlètes paralympiques s’affronteront pour leur part dans 22 disciplines sportives.

Ces Jeux s’annoncent comme une célébration unique du sport et de l’olympisme, ouverte au plus grand nombre. La cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques, le 26 juillet 2024, se déroulera pour la première fois hors stade et fera défiler les délégations au cœur de Paris, sur la Seine. Quant à la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques, elle se tiendra en partie sur les Champs-Élysées et la place de la Concorde.

Une mobilisation unique du réseau diplomatique en faveur des Jeux

Les Jeux Olympiques et Paralympiques seront une occasion unique de promouvoir la France, ses territoires et ses valeurs. C’est pourquoi la diplomatie française s’est engagée dès la candidature de Paris 2024 en soutien à ce projet.

Depuis plusieurs mois, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères se mobilise pour la tenue de cet évènement sportif majeur. Le MEAE joue un rôle majeur en matière consulaire, afin de faciliter notamment la délivrance des visas pour les dizaines de milliers de membres de la famille olympique et paralympique, ainsi que dans le secteur protocolaire. Il reviendra en effet au MEAE de veiller à l’accueil des très nombreux chefs d’Etat et de gouvernement qui se rendront en France à l’occasion des Jeux. Plus d’une centaine d’entre eux sont attendus pour l’ouverture des Jeux Olympiques le 26 juillet 2024.

En outre, 130 ambassades ayant déjà rejoint le programme « Terre de Jeux 2024 » projettent à travers le monde la vision de Paris 2024 afin de rassembler le plus grand nombre de Français de l’étranger, francophones et francophiles, autour de ces Jeux, au service de l’attractivité et du rayonnement de notre pays. A ce titre, elles ont notamment participé à un « relai autour du monde » le 14 mars dernier, à l’occasion des J-500.

Durabilité et sobriété au cœur des Jeux

Le comité d’organisation de Paris 2024 a pris plusieurs engagements forts en matière écologique et sociale, notamment :

  • viser la neutralité carbone des Jeux avec, d’une part, l’objectif de réduire de moitié l’empreinte carbone des Jeux par rapport aux éditions des années 2010 et d’autre part, celui de compenser au-delà des émissions de CO2 des Jeux ;
  • utiliser 100 % d’énergies renouvelables sur les sites des Jeux ;
  • garantir l’utilisation à 95 % d’infrastructures existantes ou temporaires avec pour objectif que l’intégralité des infrastructures temporaires soient réutilisées ou recyclées ;
  • assurer des solutions de mobilités propres pour les athlètes et spectateurs, avec en particulier 100 % des sites accessibles en transports en commun ;
  • respecter une parité parfaite entre les femmes et les hommes parmi les athlètes qualifiés aux Jeux Olympiques ;
  • stimuler l’activité économique avec la création de plus de 150 000 emplois et plus de 1200 TPE et PME sollicités dans le cadre des marchés passés ;
  • renforcer l’attractivité de la Seine-Saint-Denis, département qui capte 80 % des investissements et la majorité des équipements olympiques.

Par ailleurs, l’État a adopté un Plan d’héritage pour les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2019, qui vise à assurer la contribution de ces Jeux à l’amélioration de la vie des Français dans de nombreux domaines : économie, éducation, emploi, santé, handicap, sport, culture et environnement. Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères concourt à sa mise en œuvre.

En savoir plus sur le site du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024

Mise à jour : décembre 2023