Une entreprise thaïlandaise pour transformer les projets de recherche en startup

Thaïlande

Actualité
Thaïlande | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
31 janvier 2018

Internet Thailand (Inet) Plc collabore avec d’anciens chercheurs de Nectec (NSTDA) pour établir Nexpie Co, la première IoT cloud platform. Cette initiative, dirigée par le ministère des Sciences et de la Technologie thaïlandais, vise à transformer les projets de recherche en startups.

Il s’agit de commercialiser la plate-forme de recherche Netpie développée pendant deux ans par Nectec. Le projet a été donné en licence par Nectec.

Netpie est une plate-forme qui facilite les connexions de différents appareils intelligents, connue sous le nom d’IoT (Internet of Things). La plate-forme fournit des outils et des logiciels bibliothèques qui accélèrent le processus de développement, afin que les développeurs puissent passer plus de temps à innover et moins de temps à se soucier de l’administration des serveurs et du stockage des données.

Netpie est disponible gratuitement depuis 2015, comptant 11 000 utilisateurs et connectant 25 000 appareils. Netpie est offert gratuitement aux étudiants et aux PME pour construire leurs dispositifs IoT, chaque développeur pouvant utiliser 100 dispositifs par compte.

Netpie a été utilisée dans le cadre du projet « Smart City » de Phuket, ainsi que dans des serres de culture du melon, de canne à sucre et de champignons. La plate-forme est également utilisée pour la maintenance préventive d’une usine de Nidec Shibaura Electronics Thailand Co.

La société Nexpie cible les secteurs de l’agriculture et de la fabrication qui utilisent des capteurs ou d’autres dispositifs IoT pour saisir des données pour contrôler la qualité.

Le ministre des Sciences et de la Technologie, Suvit Maesincee, a déclaré que la nouvelle entreprise est un tremplin important pour la commercialisation des projets de recherche. "Cela encouragera un plus grand nombre de Thaïlandais à mettre au point des produits et services de l’IoT", a déclaré M. Suvit.

Le ministère encouragera également l’adoption d’équipements pour l’apprentissage du code parmi 1000 élèves du secondaire dans le cadre du projet KidBright, un circuit imprimé qui permet aux élèves de programmer pour contrôler les dispositifs IoT à l’aide de smartphones ou de navigateurs Web.

Source : https://www.bangkokpost.com/tech/local-news/1398310/nexpie-to-feed-iot-demand-spin-research-projects-into-startups
Rédacteur : vincent.drapeau[at]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE