La Thaïlande choisit la France pour s’équiper d’un satellite de haute technologie (Theos II)

Thaïlande

Actualité
Thaïlande | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Big Data
27 février 2018

La GISTDA a choisi la société France-Airbus Defence and Space pour construire Theos II. Pour la première fois un satellite sera construit en Thaïlande, avec un mélange de pièces et de main-d’œuvre importées et locales. Environ 30% des matériaux devraient provenir de Thaïlande.

La Geo-Informatics and Space Technology Development Agency (GISTDA), l’agence spatiale thaïlandaise, a déclaré que le satellite coûterait un milliard de baht (25 millions d’euros) et qu’il faudrait quatre ans pour le fabriquer. Le projet, dit de satellite de sécurité, est une première occasion pour la GISTDA de participer à un projet de construction de technologies spatiales. Auparavant, elle s’appuyait sur l’importation de technologies étrangères telle que la première version du satellite "Theos I" (Thaïlande, satellite d’observation de la Terre I) en service de 2008 à 2015.

D’un poids de seulement 50 kilogrammes et d’une orbite de 500 kilomètres au-dessus de la Terre, le projet contribuerait également à faire progresser les innovations du pays en matière de technologie spatiale et de science des matériaux.

Prachin Jantong, vice-premier ministre en charge de la politique spatiale, a déclaré que le gouvernement thaïlandais appuiera pleinement la GISTDA et que la construction du satellite permettra de développer les ressources humaines locales dans le domaine des technologies spatiales.

Prachin Jantong a également déclaré que la technologie spatiale fait partie de la politique agricole de la Thaïlande. Theos II aidera à fournir des informations spatiales sur les ressources en eau, la météo et l’utilisation des terres pour la planification et la gestion de l’eau. La technologie avancée de Theos II permettra la gestion de Big Data dans le but de développer une agriculture intelligente en Thaïlande. Dans le cadre de sa politique de Thaïlande 4.0, le gouvernement thaïlandais a accordé un budget plus important aux agences scientifiques. Par exemple, la GISTDA a vu son budget porté à 25 millions d’euros contre environ 5 millions en 2010.

Par ailleurs, l’Université KMUTNB, va lancer en orbite le premier satellite fabriqué par des étudiants et des enseignants thaïlandais.

Suwat Kulthanapreeda, qui a dirigé le projet, a déclaré que le satellite devrait être envoyé dans l’espace à la mi-août. Pesant moins d’un kilogramme et ne dépassant pas 1 mètre cube, le satellite sera transporté vers la Californie d’où il sera lancé par une fusée SpaceX Falcon 9 Rocket.
Suwat a annoncé qu’un autre satellite doté de caractéristiques similaires a également été créé pour permettre aux enseignants et aux élèves de poursuivre leurs études.

Source : https://www.bangkokpost.com/tech/local-news/1408038/space-agency-seeks-satellite-funds-okay
http://thainews.prd.go.th/website_en/news/news_detail/WNICT6102160010003

Rédacteur : vincent.drapeau[at]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE