Innovation, robots et intelligence artificielle pour les personnes âgées et diabétiques en Thaïlande

Thaïlande

Actualité
Thaïlande | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil | Silver économie : l’innovation pour la longévité
20 décembre 2018

Programme d’intelligence artificielle développé par Google pour détecter les risques de cécité liés au diabète, des recherches pour la conception de chaussures orthopédiques adaptées menées par l’université Chulalongkorn ou encore lancement d’un nouveau robot aidant les personnes âgées notamment celles atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Le gouvernement thaïlandais mène une campagne contre les comportements qui peuvent conduire au diabète et fait du dépistage de celui-ci l’un des indicateurs de santé du pays depuis 2015.
Le programme de dépistage oculaire de Google en Thaïlande, en partenariat avec l’hôpital public Rajavithi, fait suite à un programme similaire en Inde. Selon une étude, le programme a un taux de précision de 95 % en matière de détection des maladies, comparé à 74 % chez les opticiens ou les ophtalmologistes. De plus, la Thaïlande ne dénombre qu’environ 1 400 ophtalmologistes pour ses 5 millions de patients diabétiques. En octobre, Google a déclaré qu’il accorderait environ 25 millions de dollars à l’échelle mondiale l’an prochain à des projets humanitaires et environnementaux utilisant l’intelligence artificielle.

La deuxième génération du robot Dinsow développé par la compagnie thaïlandaise CT Asia Robotics fournit des soins aux personnes âgées et aux patients atteints de la maladie d’Alzheimer, avec une nouvelle fonctionnalité utilisant l’intelligence artificielle. Il y a au moins 600 000 patients atteints de la maladie d’Alzheimer en Thaïlande. La nouvelle génération de Dinsow Mini est équipée de la reconnaissance faciale et de la reconnaissance vocale, permettant au robot de reconnaître les membres de la famille et de comprendre les sons des patients avec une précision est de plus de 80%.
Après 3-4 mois d’observation des comportements des patients, le robot peut envoyer des notifications aux prestataires de soins si le patient fait autre chose que ses activités habituelles ou si elles représentent un risque. Le robot peut également recevoir un appel téléphonique et rappeler au patient de prendre des médicaments ou de boire de l’eau. Il propose aussi des exercices cérébraux et encourage les patients à jouer pour exercer leur mémoire. La première version est sur le marché depuis deux ans en Thaïlande et au Japon, utilisée dans les hôpitaux de Samitivej et de Chulalongkorn en Thaïlande, et dans les maisons de repos au Japon.

Le professeur adjoint Siriporn Janchai, directeur adjoint du département de médecine de réadaptation de l’Université Chulalongkorn, révèle que le problème croissant auquel sont confrontés les personnes âgées et les patients diabétiques est qu’ils doivent porter des chaussures spécialisées qui sont difficiles à trouver et coûteuses sur le marché. Ainsi, le département a concentré ses recherches sur le développement de chaussures orthopédiques. Ces chaussures sont conçues pour s’attaquer aux différents types de maux de pieds et permettre de se déplacer confortablement.

Rédacteur : vincent.drapeau[@]diplomatie.gouv.fr
Source : https://www.bangkokpost.com/tech/local-news/1593398/google-launches-thai-ai-project-to-screen-for-diabetic-eye-disease
https://www.bangkokpost.com/tech/local-news/1584790/new-robot-to-assist-elderly-in-thailand
https://www.chula.ac.th/en/news/15127/

PLAN DU SITE