Création d’un comité thaïlandais des villes intelligentes

Thaïlande

Actualité
Thaïlande | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Big Data
27 février 2018

Pour développer les villes intelligentes, le gouvernement thaïlandais a réuni trois piliers du développement des infrastructures : l’infrastructure numérique, les transports et l’énergie dans un nouveau Comité national des villes intelligentes, présidé par le Vice-Premier Ministre Prajin Juntong.

Le comité est composé de 20 membres, dont trois ministres des ministères de l’Economie et de la Société numériques, de l’Energie et des Transports, ainsi que des secrétaires permanents de 10 ministères.

Nattapon Nimmanpatcharin, président de l’Agence de promotion de l’économie numérique (Depa) et co-secrétaire du comité, a déclaré que le projet de ville intelligente a besoin d’objectifs plus clairs et d’une feuille de route avec des zones plus spécifiques.

Depa est le principal organisme chargé d’initier le projet dans le cadre de la feuille de route de l’économie numérique du gouvernement, en fournissant une infrastructure Internet haute vitesse et la WiFi gratuite pour le développement des villes intelligentes.

La première phase du projet a été mise en œuvre à Phuket en 2016, suivie de Chiang Mai et Khon Kaen l’année dernière.

La Thaïlande prévoit d’entamer cette année la deuxième phase dans trois provinces, Rayong, Chon Buri et Chachoengsao, dans le corridor économique de l’Est (EEC). Le projet EEC souhaite développer la robotique, l’aéronautique, le numérique, les biocarburants et la biochimie.

Le comité dispose d’un plan d’action pour développer les villes intelligentes dans cinq catégories : création d’un schéma directeur, construction d’écosystèmes, mise en place de mécanismes de partenariat public-privé, création d’une plate-forme de données urbaines et promotion de solutions innovantes.

Le comité a pour objectif affiché de transformer les sept villes en véritables villes intelligentes d’ici 2023, puis de créer un modèle pour étendre le projet à d’autres provinces.

Depa prévoit également d’initier le développement de villes intelligentes cette année à Phitsanulok, Songkhla et Ubon Ratchathani.

Dans le même ordre d’idées, le gouvernement, par l’intermédiaire du Depa, souhaite porter le nombre de startups numériques actives dans le pays à 10 000 d’ici 2027, contre 2 000 actuellement.

Source : https://www.bangkokpost.com/tech/local-news/1405938/efforts-started-to-bolster-three-pillars-of-smart-cities

Rédacteur : vincent.drapeau[at]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE