Une biologiste moléculaire reconnue comme “femme scientifique d’exception »

Taïwan

Actualité
Taïwan | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
15 mai 2018

Les organisateurs du « Prix des femmes scientifiques d’exception 2018” ont récompensé Tsay Yi-fang pour ses contributions de longue date à la science lors d’une cérémonie de remise des prix, qui a lieu le samedi 10 mars à Taipei.

Tsay Yi-fang a reçu ce prix d’excellence lors d’un évènement organisé par la Fondation de l’Education Wu Chien-shiung, la National Women’s League et L’Oréal Taïwan.
Éminente chercheuse de l’institut de biologie moléculaire de l’Academia Sinica, elle est notamment connue pour ses découvertes sur le transport des nitrates dans les plantes, qui ont démystifié de nombreuses théories enseignées dans les manuels scolaires dans les années 1990. Depuis lors, elle a poursuivi ses recherches sur l’azote et le nitrate en se concentrant sur le rôle crucial de la substance chimique dans la croissance et la reproduction des plantes. Tsay est un modèle pour encourager les femmes à s’intéresser davantage à la science, car tout le monde a quelque chose à apporter au succès de la recherche.

Les femmes sont encore trop peu représentées dans de nombreux domaines, notamment la science, où le plafond de verre est encore une réalité. Aujourd’hui, à peine 28 % des chercheurs sont des chercheuses. Les 9 Prix Nobel scientifiques décernés en octobre dernier ont tous été attribués à des hommes. Depuis la création des Prix Nobel scientifiques, moins de 3 % d’entre eux ont été remis à des femmes. Et pourtant, les femmes scientifiques éminentes sont nombreuses. Depuis près de 20 ans, la Fondation L’Oréal, en partenariat avec l’UNESCO, récompense chaque année 5 chercheuses d’exception et œuvre pour un équilibre femmes-hommes dans la science.

Les autres prix des femmes scientifiques d’exception 2018 à Taïwan ont été remis à Wang Han-ching, professeur de biotechnologie et de bio-industrie à l’Université nationale Cheng Kung, et Chao Ling, professeur agrégé de génie chimique à l’Université Nationale de Taïwan (NTU), et une bourse d’études a été remise à Lin Hsiu-chuan, étudiante en doctorat à NTU.

Sources :

Pour en savoir plus :
http://www.imb.sinica.edu.tw/~mbyftsay/

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE